Intervention d'un télépathe dans un texte

C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Avatar de l’utilisateur
Hininore
Messages : 34
Inscription : sam. mai 14, 2016 5:38 pm
Rang special : En cours d'écriture

Re: Intervention d'un télépathe dans un texte

Message par Hininore » dim. mai 15, 2016 11:50 am

Bonjour,
personnellement, dans le contexte, ta mise en forme actuelle ne me gênerait pas et je comprendrais à quoi correspond chaque mise en forme. Peut-être peux-tu mettre tes flash-backs entre parenthèses en plus de l'italique ?

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 8878
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: Intervention d'un télépathe dans un texte

Message par Crazy » dim. mai 15, 2016 12:24 pm

Kinvara a écrit :- Des dialogues pensés (en italique et entre guillemets)
Tu parles donc de télépathie ?
Je suis pas fan de la typo que tu as choisie, à moins que tu ne l'explicites au début.
- Des flash-backs assez courts (5-6 lignes max), que j'ai simplement mis en italique.
Ca me paraît clair en soi.
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2018 : Darkside : Le journal d'Anya
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Avatar de l’utilisateur
Esteve Joan de Lleó
Messages : 143
Inscription : mar. avr. 26, 2016 10:40 pm
Rang special : P'tite tête, grande gueule : crapaud quoi. Côa !

Re: Intervention d'un télépathe dans un texte

Message par Esteve Joan de Lleó » dim. mai 15, 2016 5:18 pm

Je trouve aussi que le mélange de tirets et de guillemets gêne la lecture.
Si on utilise les tirets cadratins pour les dialogues, il me semble préférable de continuer à les utiliser pour des dialogues télépathiques, ou une variante (deux demi-cadratins par exemple) :
–– dialogue télépathique
— dialogue parlé

Pour les flash-backs, s'ils ne représentent en fait que des souvenirs du personnage, alors oui, je pense aussi que l'italique sera suffisant. Je ne pense d'ailleurs pas que les astérisques indiquent forcément un nouveau chapitre. En typo on privilégie plutôt l'astérisme (⁂) pour indiquer une rupture dans le texte, voire *** par fainéantise, mais pas pour un chapitre. Je les utilise plutôt pour l'élision.
Mais si tu souhaites que tes flash-backs soient intégrés à l'action, effectivement il vaut mieux éviter de marquer la rupture. Éventuellement un saut de ligne, mais pas plus.
Tu peux aussi envisager de changer de police pour ces passages-là. Une sans-sérif ou une script en marqueront inévitablement le caractère particulier : sur quelques lignes ça n'alourdira pas trop la mise en page et, amha, ça restera « orthotypographique ».

Personnellement, j'ai aussi tendance à faire comme NB : italique + retrait plus important. Ça évite les sauts de ligne et donc la rupture, et le retrait illustre assez bien le fait qu'on se « retire » brièvement du présent.
Esteve
Dans le port : Le puits
Micro-BD explicatives du code couleur : 1 : C'est qui les chefs ? – 2 : C'est qui les autres ?

Répondre