Point de vue

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 3888
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Point de vue

Message par Nana » mer. mai 09, 2018 12:42 pm

Ji Aʃka a écrit :
mer. mai 09, 2018 12:14 pm
Ah mais, ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les chercheurs en littérature !
Ah, je me doute ^^ Je disais juste que pour moi, ça ne correspond pas à mon ressenti de lecture. Surtout que j'aurais plutôt défini ça comme ça
Point de vue externe = le narrateur (et pas le lecteur) en sait moins que les personnages
Point de vue interne = le narrateur en sait autant que le personnage
Point de vue omniscient = le narrateur en sait plus que le personnage.
Et pour moi, la focale multiple est bien de l'interne parce que le narrateur pdv parle sans se soucier de ce que savent les autres, comme un "je".
Après, c'est personnel, c'est juste mon ressenti à la lecture. Je suppose que des spécialistes ne sont pas d'accord. Je pense à ma prof de fac qui nous a expliqués pourquoi on ne devrait parler de narrateur qu'à la première personne (elle a écrit un livre là-dessus qui est reconnu dans le domaine universitaire il me semble)

EDIT : pour moi c'est bien à l'instinct que ça marche. En général, je choisis de raconter les événements d'un certain pdv parce que ça me semble plus apte pour les informations que j'ai envie de donner au lecteur, et de ce que j'ai envie de raconter. En fonction de ce que je veux dire, un choix de pdv s'impose naturellement.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
Perosia
Prête pour un bain de minuit au clair de lune ?
Messages : 3163
Inscription : mar. févr. 27, 2018 10:32 am
Rang special : Kiryahni
Localisation : Allemagne

Re: Point de vue

Message par Perosia » mer. mai 09, 2018 12:56 pm

Nana a écrit :
mer. mai 09, 2018 12:42 pm

EDIT : pour moi c'est bien à l'instinct que ça marche. En général, je choisis de raconter les événements d'un certain pdv parce que ça me semble plus apte pour les informations que j'ai envie de donner au lecteur, et de ce que j'ai envie de raconter. En fonction de ce que je veux dire, un choix de pdv s'impose naturellement.
Moi aussi. C'est pourquoi j'étais tellement perturbée par les différents commentaires que je voulais comprendre. Même si c'est à l'instinct, quand tu reviens dessus tu trouves la raison pour laquelle tu l'as fait.

Avec tout ce que j'ai lu dans ce fil, je suis plus à l'aise. :pompom:
Aurora
T3 - Renaissance des Perles challenge
T2 - Cendres de l'Exil OLT

:marraine: par Lys Nausicaa :love: :marraine: de Louisia Esowill Nausicaa Tsumire :heart:

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Point de vue

Message par Ji Aʃka » mer. mai 09, 2018 1:11 pm

Nana a écrit :
mer. mai 09, 2018 12:42 pm
Et pour moi, la focale multiple est bien de l'interne parce que le narrateur pdv parle sans se soucier de ce que savent les autres, comme un "je".
C'est vrai, mais quand il s'agit d'une narration en "je", justement. Quand c'est un "il", qui est le narrateur ? Certes, il se concentre à tour de rôle sur un personnage à la fois, mais s'il change de personnage, il sait donc (et donc le lecteur aussi) ce que les autres savent mais pas le personnage. Sinon, comment justifier les autres points de vue ? À quoi servent-ils, si ce n'est pas pour donner au lecteur les informations que les personnages peuvent ignorer ? À un moment de l'histoire, le narrateur sait ce qui s'est passé avant, pour tous les autres personnages, même si le personnage ciblé à ce moment-là n'en sait rien. Et donc, le lecteur sait, lui aussi (c'est pour ça que j'ai fait ce raccourci x) ).


Edit : quand je demande "qui est le narrateur ?", ça n'a pas besoin d'être une conscience - en particulier dans les cas de récit où l'histoire semble "se raconter toute seule" - mais c'est un "concept" on va dire qui mérite d'être défini (dans le cadre de la narration choisie).
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
Hikari
Toutes les roses n'ont pas d'épines, en Enfer ou ailleurs
Messages : 876
Inscription : dim. févr. 11, 2018 12:26 am
Rang special : Spécialiste du sirop d'érable
Localisation : Québec

Re: Point de vue

Message par Hikari » mer. mai 09, 2018 3:05 pm

J'écris tout mes textes au "il" en me concentrant sur un seul personnage par chapitre (habituellement mon perso principal, mais ça peut changer pour montrer par exemple un crime ou une scène entre deux autres personnages secondaires, parce qu'ils continuent d'exister quand ils ne sont pas avec le perso principal). La plupart des romans que j'ai lu sont écrit au "il".

Avatar de l’utilisateur
Nana
Les secs défilents à toute vitesse
Messages : 3888
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: Point de vue

Message par Nana » mer. mai 09, 2018 4:06 pm

Ji Aʃka a écrit :
mer. mai 09, 2018 1:11 pm
C'est vrai, mais quand il s'agit d'une narration en "je", justement.
Pour moi que ce soit un je ou un il n'a aucune importance. D'ailleurs ça m'arrive de traiter le il comme un je.
Pour moi ce qui compte c'est le pdv. Si ce que je lis est decrit du pdv dun perso alors je considère que la focalisation est interne. Si j'ai l'impression d'une espèce de conscience qui surplombe tout ou quelque chose comme ça, je considère que la focalisation est omnisciente. Quant à l'identité du narrateur, je pense qu'il ne faut pas trop se prendre la tête avec ça. Pour moi la question importante est surtout : "Quel est le point de vue adopté?"
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge marrainé par Kyaramoe, Minock et Iosara
:mage: de LaCath, Aramis

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Point de vue

Message par Ji Aʃka » mer. mai 09, 2018 4:59 pm

c'est vrai que quand on commence à y réfléchir et à lire un peu de théorie sur le sujet, ça devient vite prise de tête :D
Mais je trouve ces réflexions passionnantes.
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 4059
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Point de vue

Message par sherkkhann » mer. mai 09, 2018 6:24 pm

Ji Aʃka a écrit :
mer. mai 09, 2018 12:14 pm
Le problème, pour moi, d'un point de vue interne à la troisième personne, c'est la question du narrateur : qui est vraiment ce narrateur qui nous raconte tout ce que vit et pense le personnage ? C'est certes un point de vue interne dans le sens limité, mais ce n'est pas le personnage lui-même qui raconte (sinon, il dirait "je"). Donc, qu'est-ce qui justifie les choix de narration comme "il vit telle situation, il pensa ceci" puis bond dans le temps "il repensa à cela, puis fit autre chose" ? Dans une narration en "je", ce genre de saut ne serait pas du tout crédible à mes yeux - mais encore une fois, ça dépend : est-ce que l'histoire et le récit se déroulent en même temps, ou est-ce qu'on nous raconte cette histoire après coup ? Là est toute la subtilité.

Souvent, les auteurs disent que leurs choix de narration, de points de vue, etc., se font "à l'instinct", et ça marche la plupart du temps, mais quand on y réfléchit de plus près, les justifications ne sont pas du tout évidentes à donner. Pourquoi tel choix ? Pourquoi tel agencement ? QUI est ce put*** de narrateur !? Pourquoi raconter ce moment, de cette façon ? Pourquoi maintenant ?? :psychocoah:

Bref, tout cela est bien compliqué... :fatigue:
:lol: tu viens de mettre le doigt sur le mystère du narrateur autre.

Dans le cas d'un "je", la question ne se pose pas. Le narrateur est le personnage, mais c'est pas pour autant qu'on va suivre TOUT ce qu'il fait. Imaginez certaines scènes, sinon... c'est long, trois mois sans faire caca. On suit uniquement ce qui mérite d'être raconté, le reste c'est de l'ellipse narrative ?

Dans le cas du "il" : l'auteur peut considérer son "il" comme un "je" et là, ça se voit normalement assez vite car le lecteur doit entendre la voix du personnage dans la narration. Si le personne a cinq ans, ça doit se sentir dans la construction des phrases etc. Perso j'utilise cette méthode, et non le "je" car j'ai besoin de mettre une distance entre moi, l'auteure irl, et mon personnage. Le "je" ne peut que être autobiographique dans mon cas.

Ensuite, y'a le "il" en interne avec le narrateur mystère. Là, je pense que quelque soit le personnage, le style de l'auteur sera visible au détriment de la voix du personnage.

Je peux me planter, mais c'est comme ça que je le ressens.
Pourquoi raconter ce moment, de cette façon ? Pourquoi maintenant ?? :psychocoah:
Je pense que dans le cas de narrateurs multiples, il faut que l'auteur se pose la question de : quel est le narrateur le plus adapté pour la scène en question. Si tu as un perso principal lambda, un autre perso principal docteur, et que dans la scène, le docteur porte secours au premier lors d'un accident, la scène sera très différente selon celui qui l'a vit. L'impacte, l'émotion ne sera pas la même chez le lecteur. Après, c'est à l'auteur de savoir ce qu'il veut faire passer comme émotions / messages.
:romain: Cycliste :romain:

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Point de vue

Message par Ji Aʃka » mer. mai 09, 2018 8:24 pm

sherkkhann a écrit :
mer. mai 09, 2018 6:24 pm
Pourquoi raconter ce moment, de cette façon ? Pourquoi maintenant ?? :psychocoah:
Je pense que dans le cas de narrateurs multiples, il faut que l'auteur se pose la question de : quel est le narrateur le plus adapté pour la scène en question. Si tu as un perso principal lambda, un autre perso principal docteur, et que dans la scène, le docteur porte secours au premier lors d'un accident, la scène sera très différente selon celui qui l'a vit. L'impacte, l'émotion ne sera pas la même chez le lecteur. Après, c'est à l'auteur de savoir ce qu'il veut faire passer comme émotions / messages.
C'est drôle, ce n'est pas du tout ce que j'entendais par ces questions ! Comme quoi... x) En fait, pour moi, la question du pourquoi ne peut pas du tout se résoudre par "parce que l'auteur décide". Ta réponse laisse supposer que tu es toi-même plutôt de type architecte, non ? :)
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
sherkkhann
C'est moi que tu regardes ?
Messages : 4059
Inscription : mer. janv. 20, 2010 4:33 pm
Rang special : Hu Cannabis !

Re: Point de vue

Message par sherkkhann » mer. mai 09, 2018 8:48 pm

100% jardinière :lol: d'ailleurs je me plante souvent en cours d'écriture. C'est au moment de la réécriture que je change de point de vue dans certaines scènes car je me rend compte que le premier n'est pas le plus pertinent.
:romain: Cycliste :romain:

Avatar de l’utilisateur
Ji Aʃka
Batracien
Messages : 123
Inscription : mar. mars 20, 2018 3:29 pm
Rang special : Pourfendeur de moulins à gaufres
Contact :

Re: Point de vue

Message par Ji Aʃka » jeu. mai 10, 2018 12:31 pm

C'est drôle, ça ! Très curieux que tu prennes ce genre de décisions en tant que jardinière... :o Enfin, non, remarque. Tout le monde est différent. Mais j'avoue que c'est une façon de faire qui me laisse dubitatif. Mais je me pose beaucoup trop de questions, sans doute xD
Mon roman en cours : Être l'Élu, ça craint
> le challenge 1er jet
> le lire en ligne

Avatar de l’utilisateur
Louisia
Les dieux s'inclineront devant la beauté de sa sagesse mélodieuse
Messages : 3108
Inscription : dim. nov. 28, 2010 5:14 pm
Rang special : Grenouille filante
Localisation : L'étang météore

Re: Point de vue

Message par Louisia » jeu. mai 10, 2018 1:12 pm

Je me demandais si écrire les 5 premiers chapitres d'un même point de vue, puis de changer à un autre point de vue juste le temps d'un chapitre avant de revenir au point de vue précédent, pouvait perturber le lecteur ou rendre le récit moins cohérent. Qu'en pensez-vous ? Tout est peut-être question de dosage :?
Cycliste
Épopées Fictives
OLT en cours : Le Ka de l'immortalité
:marraine: d'Adé

Avatar de l’utilisateur
timioko
A eu le citron plus gros que le ventre
Messages : 2305
Inscription : dim. févr. 18, 2018 5:19 pm
Rang special : humble

Re: Point de vue

Message par timioko » jeu. mai 10, 2018 1:21 pm

Louisia: c'est quelque chose qui ne me perturbe pas, pour ma part, en tant que lectrice. :)

Avatar de l’utilisateur
Tsumire
Au travers de la Brume, sa résolution ne faillit pas
Messages : 1596
Inscription : ven. nov. 23, 2007 11:17 am
Rang special : Libellule
Localisation : Rennes

Re: Point de vue

Message par Tsumire » jeu. mai 10, 2018 1:24 pm

J'ai utilisé cela pour un roman. Ponctuellement, on se glissait dans la peau d'un des personnages qui nous racontait son passé. Pour aider à s'y repérer, je n'avais pas nommé cela "chapitre" mais "aparté". Le souci, c'est que cette histoire d'apartés n'avait pas de lien fort avec la trame centrale, ce qui n'est peut-être pas ton cas.

Si tu redoutes que le passage du PDV principal à celui ponctuel soit trop brutal, tu peux aussi découper ce chapitre utilisant un nouveau PDV en petite scène que tu glisses à chaque changement de chapitre. Ainsi, au lieu d'avoir un gros chapitre d'un seul coup, ton utilisation de cet autre PDV gagne en régularité dans le roman.

Je ne suis pas certaine d'être claire 😑 (Et je tapote sur téléphone, dsl)
Amertume (Challenge 2019)
Ma page Facebook

Avatar de l’utilisateur
Perosia
Prête pour un bain de minuit au clair de lune ?
Messages : 3163
Inscription : mar. févr. 27, 2018 10:32 am
Rang special : Kiryahni
Localisation : Allemagne

Re: Point de vue

Message par Perosia » jeu. mai 10, 2018 1:38 pm

Louisia a écrit :
jeu. mai 10, 2018 1:12 pm
Je me demandais si écrire les 5 premiers chapitres d'un même point de vue, puis de changer à un autre point de vue juste le temps d'un chapitre avant de revenir au point de vue précédent, pouvait perturber le lecteur ou rendre le récit moins cohérent. Qu'en pensez-vous ? Tout est peut-être question de dosage :?
Dans le T2 d'Aurora que je démarre, pour me couper des corrections du T1, 3 premiers chapitres: 3 pdv différents car trois personnages importants (dont deux que tu découvriras dans les tous derniers extraits de T1, toi qui suit mon challenge).

Moi cela me dérange pas. Au contraire, je trouve que cela donne plus de profondeur et de variété...mais ce n'est que mon avis.

NB: je ne t'ai pas mis extrait ici comme prévu, car je pense avoir compris. Toi, qui a BL le prologue, cela correspond au dernier dialogue. Tout le prologuea le pdv de Xolian, sauf dans la dernière scène, après les réflexions de l'empereur. La transition je le fais avec le serviteur qui amène des boissons. Pourquoi je fais cela ? Parce que c'est Xénon qui sera dans le reste du Tome, donc je bouge le projecteur sur lui. Ensuite, pour renforcer l'idée de Xolian 'c'est au tour de Xénon de s'élancer hors du nid'. Mais ne t'embête pas, dans le prochain BL, il y aura de nouveau un changement de pdv juste pour une scène. J'aurais l'occasion de voir les réactions. :pompom:
Dernière modification par Perosia le jeu. mai 10, 2018 1:39 pm, modifié 1 fois.
Aurora
T3 - Renaissance des Perles challenge
T2 - Cendres de l'Exil OLT

:marraine: par Lys Nausicaa :love: :marraine: de Louisia Esowill Nausicaa Tsumire :heart:

Avatar de l’utilisateur
Umanimo
Quand trop de chance tourne à la déveine
Messages : 3584
Inscription : dim. avr. 19, 2015 3:14 pm
Rang special : Whovianne
Localisation : Dans le temps et l'espace
Contact :

Re: Point de vue

Message par Umanimo » jeu. mai 10, 2018 1:39 pm

Tsumire a écrit :
jeu. mai 10, 2018 1:24 pm
J'ai utilisé cela pour un roman. Ponctuellement, on se glissait dans la peau d'un des personnages qui nous racontait son passé. Pour aider à s'y repérer, je n'avais pas nommé cela "chapitre" mais "aparté". Le souci, c'est que cette histoire d'apartés n'avait pas de lien fort avec la trame centrale, ce qui n'est peut-être pas ton cas.

Si tu redoutes que le passage du PDV principal à celui ponctuel soit trop brutal, tu peux aussi découper ce chapitre utilisant un nouveau PDV en petite scène que tu glisses à chaque changement de chapitre. Ainsi, au lieu d'avoir un gros chapitre d'un seul coup, ton utilisation de cet autre PDV gagne en régularité dans le roman.

Je ne suis pas certaine d'être claire 😑 (Et je tapote sur téléphone, dsl)
Pour moi, c'est clair et c'est une bonne façon. Il faut juste voir si ça s'applique dans le cas de ce que veut faire Louisia.

Sinon, en tant que lectrice, je dirais que ça dépend. Si le point de vue deux répond suffisamment à mes interrogations, ça marchera très bien, sinon je serais peut-être un peu frustrée de ne pas le voir assez souvent (surtout si le perso me plait, bien entendu).
Dernière modification par Umanimo le jeu. mai 10, 2018 1:55 pm, modifié 1 fois.
Challenge 03/07/2019 : [Fantasy] Aïsaïa : Bodil

Répondre