De l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises.

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Draugadan
Champion d'automne
Messages : 30
Inscription : mer. déc. 02, 2009 4:38 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Oxford

De l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises.

Message par Draugadan »

Bonjour à tous,

Cela fait longtemps que je ne me suis manifesté sur ce forum, mais profitant du confinement, j'aimerais partager avec vous la considération grammaticale suivante. Il m'arrive parfois d'employer l'inversion complexe dans les incises de mes dialogues, ce qu'une lectrice de mon entourage a trouvé surprenant, quoiqu'elle ait dit apprécier la clarté que ce procédé apporte au discours. Pour ma part, je n'en avais jamais été frappé, mais son observation a jeté le doute dans mon esprit, doute que j'ai entrepris de dissiper en consultant des documents spécialisés, à savoir un essai de Mr Jean-Marie Marandin sur "L'inversion du sujet en français contemporain", un article de Mr Jesse Tseng sur l'histoire et l'analyse de l'inversion pronominale présenté lors d'un congrés mondial de linguistique française en 2008, et un "Manuel de la grammaire française" rédigé par Mr Gabriel Wyler.

J'ai ainsi découvert, à ma grande stupeur, dois-je l'avouer, que l'emploi de l'inversion complexe dans les incises était grammaticalement incorrect. Après avoir vérifié cette règle implacable auprès de ces différentes sources, je me suis résolu à corriger le texte que je suis en train d'achever et me suis alors trouvé confronté à l'exemple suivant :

"Asseyez-vous s'il vous plaît, Tancrède pria-t-il son invitée."

Dans cet exemple, je ne suis capable d'utiliser l'inversion simple qu'en utilisant au moins un pronom, en écrivant soit "la pria Tancrède", soit "pria-t-il son invitée" ; mais la construction "pria Tancrède son invitée" me semble, au mieux maladroite, au pire incorrecte. Ce problème ne se poserait pas s'il s'agissait d'un verbe intransitif, par exemple "demanda Tancrède à son invitée", même si, là encore, l'inversion complexe me paraîtrait - c'est un jugement subjectif - plus élégante.

Je serais curieux d'avoir votre avis sur cet exemple en particulier, mais aussi sur l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises en général (notamment si vous connaissez des exemples de cette construction dans la littérature).

Avatar de l’utilisateur
Nana
La Mort en Héritage
Messages : 5472
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: De l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises.

Message par Nana »

Je ne connaissais pas du tout ce procédé, je ne crois pas l'avoir déjà vu dans un roman. Ca ne me choque pas, mais ça me surprendrait je pense, je trouverais ça bizarre. Mais je pense que je m'habituerais facilement.
Concernant ton exemple, déjà, tout dépend de ce qu'il y a avant : si tu veux changer l'un des termes pour un pronom, il faut qu'on comprenne à qui il se réfère. Tu as aussi la possibilité de supprimer le "à son invitée" si on comprend sans ça à qui il s'adresse, ou bien de changer le verbe (comme tu le fais avec "demander"). Voir de passer par le discours indirect, en disant directement "Tancrède pria son invitée de s'asseoir". Enfin, tu peux passer aussi, au lieu d'une incise, indiquer ça avant la réplique.
"Tancrède pria son invitée :
-Asseyez-vous, s'il-vous-plaît."

Je pense que tu as plusieurs façons de contourner le problème si tu le souhaites, à toi de voir quelle formulation te parle le plus.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge, parrainé par timioko :love:
Marraine de Milora, nothoi
OLT

Avatar de l’utilisateur
Draugadan
Champion d'automne
Messages : 30
Inscription : mer. déc. 02, 2009 4:38 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Oxford

Re: De l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises.

Message par Draugadan »

Bonjour Nana,

Merci pour ta réponse. Je suis bien d'accord avec toi sur le fait qu'il est possible de formuler la phrase autrement. Mon propos était de dire que, si l'on souhaite garder l'incise (qui est un procédé stylistique), alors l'inversion simple ne me semble pas permettre l'utilisation d'un nom ou d'un groupe nominal à la fois pour le sujet et le complément d'objet direct, tandis que la forme complexe, elle, l'autorise.

Comme tu l'as dit justement, la raison pour laquelle je devais mentionner explicitement "Tancrède" et "son invitée" vient du fait que l'utilisation d'un pronom, pour l'un comme pour l'autre, aurait créé une ambiguïté. J'ai trouvé un expédient en rappelant l'un des deux protagonistes juste avant la ligne de dialogue, ce qui m'a permis d'utiliser l'inversion simple dans l'incise, même si j'eusse préféré garder la forme complexe.

Pour l'anecdote, l'un des grammairiens à qui j'ai fait référence et que j'ai contacté, à savoir Mr Gabriel Wyler, ne s'est pas récrié contre cette utilisation de l'inversion complexe, arguant que des auteurs célèbres, tels Gide ou Proust, prennent parfois des libertés avec la syntaxe. Néanmoins, je n'ai pas jugé avoir le talent du premier, et moins encore le genie du second, pour me permettre pareille facetie !

Avatar de l’utilisateur
Nana
La Mort en Héritage
Messages : 5472
Inscription : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : écrivain du bonheur

Re: De l'utilisation de l'inversion complexe dans les incises.

Message par Nana »

Ah oui, en effet, ce n'est pas possible de garder les deux noms avec une incise simple et un complément direct, on ne comprendrait plus trop.

Tant mieux si tu as trouvé une solution! Et c'est sympa si ce grammairien t'a répondu.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"
Modo challenge :violet:
challenge, parrainé par timioko :love:
Marraine de Milora, nothoi
OLT

Répondre