point virgule, deux-points

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Répondre
Kaddrik

point virgule, deux-points

Message par Kaddrik »

suite à une ou deux bêta où je faisais la remarque – j'ai bien précisé qu'il ne s'agissait que de mon avis (je ne trouve pas ça beau dans un texte de prose) – et comme je préfère apprendre que me buter, voici une explication.

Wiki, le plus explicite, nous dit je cite :
Le point-virgule a plusieurs usages dans la grammaire française. Notamment :

* il permet d'équilibrer logiquement une phrase un peu longue (y compris en poésie classique et romantique) ;
* il peut servir de séparateur, dans une énumération (que ce soit dans une liste à puces ou dans le corps d'une phrase), par exemple, si divers éléments de l'énumération (dans la phrase) nécessitent un ou plusieurs regroupements "logiques" successifs ;
* il peut également servir de séparateur intermédiaire entre deux phrases indépendantes, mais dont la signification est liée ;
* on peut le trouver entre les prémisses d'un syllogisme ;
* il remplace la virgule lorsque celle-ci prêterait à confusion comme après un nombre à virgule.

Dans la lecture à haute voix, le point-virgule est censé être accompagné d'une pause de durée intermédiaire entre la pause marquée sur une virgule et la pause marquée sur un point.
pour les deux points :
Du point de vue de la syntaxe, le deux-points s'apparente au point-virgule, et sépare deux membres de phrase souvent constitués de propositions indépendantes.

Le deux-points peut introduire diverses catégories de segments.

* Une citation, dans le discours rapporté direct :

Louis XIV aurait dit : "L'état, c'est moi !"

* Une explication, une cause :

Je reste chez moi : il pleut et je suis fatigué.

* Une conséquence, une synthèse :

Il pleut et je suis fatigué : je reste chez moi.

* Une énumération :

Il pratique de nombreuses activités sportives : natation, planche à voile, course, tennis, etc.
bon voici que le point virgule est une ponctuation menacée.
Un signe menacé

En français, comme en anglais, la tendance est à l'emploi de phrases courtes, et donc à l'emploi exclusif du point et de la virgule. En anglais, c'est le livre Eats, Shoots & Leaves qui dénonce cet abandon. En français, Sylvie Prioul en parle dans son livre La Ponctuation ou l'art d'accommoder les textes. Le canular du 1er avril 2008 annonçant que l'usage du point-virgule dans les documents administratifs allait être obligatoire afin de sauvegarder ce signe a été assez remarqué.

Certains francophones accusent d'ailleurs l'influence de l'anglais d'être responsable de cet abandon en français.
bon, je dois avouer que cela donne à refléchir.
pour moi, les ":" par exemple ne servait qu'à énumérer. et me faisait penser à une recette de cuisine ou un rapport comptable. lol

les ";" par contre, j'avoue rester toujours aussi pantois sur leur utilisation, mais sans doute quelqu'un ici pourrait m'aiguiller.
Dernière modification par Kaddrik le sam. juin 13, 2009 5:38 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Messages : 17
Inscription : sam. juin 13, 2009 10:00 am
Rang special : Batracien
Contact :

Message par Sybille »

Suis pas certaine de comprendre ta question...
Le point-virgule sert à couper deux phrases différemment d'un point... C'est donc une question de style, de façon de construire ses phrases...

Un exemple :
"Quand il ne dort pas, il se tient debout, droit comme un piquet, à différents endroits ; parfois dans la tour, et son regard est tourné vers une fenêtre ou une ouverture de porte ; parfois à l'extérieur, sur le chemin ou près de l'appentis."
Si j'ai mis un point-virgule, c'est parce qu'il n'y a pas trois phrases, mais bien trois segments de phrase...
Je ne l'exprime pas bien parce que l'emploi me parait tellement évident que je le fais instinctivement...

Kaddrik

Message par Kaddrik »

déjà merci de l'exemple...

ne l'employant jamais, il est vrai que j'ai du mal finalement à cerner comment faire.

sans doute, un jour je comprendrais enfin et je m'en servirai.

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 11241
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Message par blackwatch »

J'ai un livre du genre "1000 exercices autour de la ponctuation", qui ?tait obligatoire quand j'étais à l'unif. Je l'ouvrirai demain et je ferai un petit topo autour du point virgule.

Idem pour le ":".

Kaddrik

Message par Kaddrik »

super,merci blackwatch !!!

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 5901
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Message par Beorn »

Le Besherelle est plus laconique que Wiki, je vous le rapporte mot pour mot, sauf les ex :

Point-virgule :

Le point-virgule sépare deux propositions. Il indique que l'on marque une pause un peu plus importante qu'avec la virgule, sans pour autant que la voix baisse complètement entre les deux éléments séparés. Le plus souvent, les deux propositions ont entre elles une relation logique.


Il mettent un exemple où l'on peut mettre indifféremment ":" ou "car".
Ça nous montre une des utilités du point-virgule : il peut nous économiser une conjonction de coordination (mais où et donc or ni car), quand ça ne nous arrange pas d'en mettre une. Mais les deux propositions séparées par un point-virgule peuvent aussi être parfaitement indépendantes.

Deux-points :
Ils ont différentes utilisations :
A) Ils permettent d'indiquer de quels éléments se compose un ensemble.

(exemple d'enumération)
B) ils permettent de citer ou de rapporter les paroles de quelqu'un :
Elle se retourna et dit :
"blabla"
C) ils permettent d'exprimer une explication :
On entendait des bruits étranges (...) : c'était le vent qui soulevait les tuiles

Le Bescherelle s'en tient à la grammaire, évidemment, mais il me semble que ces deux signes de ponctuation sont aussi sensibles au "niveau de langage".

Le point-virgule étant peu audible à l'oral, il ne fera pas toujours bon ménage avec les textes familiers ou proches du langage oral. Il sera plus à l'aise dans un langage soutenu.
Les deux points, au contraire, sont couramment utilisés à l'oral, ils se retrouveront donc plus naturellement dans un texte proche du langage oral (mais dans le cas des deux points, c'est plus contestable : on en trouve aussi dans des textes très écrits).

Ce n'est pas une loi écrite dans le marbre non plus, il suffit de taper dans une poubelle pour trouver des contre-exemples. Mais j'ai l'impression que c'est une tendance.
Dernière modification par Beorn le dim. juin 14, 2009 7:07 am, modifié 1 fois.
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 11241
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Message par blackwatch »

En fait, c'était "100 exercices : les pièges de la ponctuation", collection Profil chez Hatier.

Ce qu'ils disent sur le point-virgule:

Le point-virgule marque une pause de moyenne durée, intermédiaire entre la virgule et le point. Il est employé :

* pour relier, dans une même phrase, des propositions de même nature dont la construction est identique et qui concernent la même personne, le même événement, la même idée.

Ex: "Vivre c'est bien; vivre heureux, c'est mieux"

* pour établir une symétrie entre des propositions exprimant des avis opposés.
Ex : "Dès qu'il voit un chien dans la rue, il le caresse; mais quand il s'agit d'un chat, il change de trottoir."

* Pour ponctuer les alinéas d'une énumération.
Ex : "Description des lieux : - une pièce de 40 m2;
- une entrée rectangulaire;
- une salle d'eau.

* un point-virgule est toujours suivi d'une minuscule car il ne marque pas la fin d'une phrase.

On démontrait aussi la différence entre utiliser un point-virgule et une virgule :

"Le point-virgule est indispensable pour relier, dans la même phrase, des propositions elles-mêmes subdivisées par des virgules.

Ex: "J'ai choisi un couteau au manche de nacre; ma sœur, un collier de perles; mon jeune frère, sans hésitation, une voiture télécommandée."

La phrase serait inintelligible sans points-virgules car elle comporte trois parties qu'il faut absolument détacher : moi, ma sœur, mon jeune frère."

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Reine du shooting photo
Messages : 9954
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Message par Roanne »

Le point virgule est un élément de ponctuation que j'adore. Dans le dernier exemple de Blacky, il est l'illustration parfaite de "comment éviter une orgie de conjonctions de coordinations".
Ca passe impeccable à l'oral.

Il mériterait vraiment d'être remis au goût du jour.
Mon petit compte Wattpad, sur lequel vous trouverez aussi un chouette roman partagé / écrit avec Chapardeuse.

Avatar de l’utilisateur
Anaïs
Kiwity
Messages : 8000
Inscription : mer. août 07, 2013 9:30 am
Rang special : kiwi powaaa
Localisation : à 12740 km de profondeur
Contact :

Re: point virgule, deux-points

Message par Anaïs »

Hello !
Je déterre le sujet parce qu'un collègue est venu me voir en râlant contre les points-virgules. Du coup j'ai été farfouiller dans la Mare pour retrouver des liens vers des sites de typo puis suis tombée sur ce petit article de l'Académie française.
Merci en tout cas pour cette courte discussion fort instructive, bien qu'elle commence à avoir quelques années !
Je ne m'étais jamais rendue compte de la beauté de ce petit signe, je vais essayer d'arrêter de le squeezer de mes textes ;)
Site/blog, deux pour le prix d'un !
Toute la saga des Puissances de Nilgir est disponible !

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Reine du shooting photo
Messages : 9954
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: point virgule, deux-points

Message par Roanne »

Tant mieux ! Pour ma part, je n'ai toujours pas compris cette allergie aux points virgules (ni aux deux points, d'ailleurs).
Je me régale toujours de leur emploi, surtout quand je le croise dans des textes du XIXème.
(lisez Jane Eyre, ça vous convaincra ou vous achèvera... ^^)
Mon petit compte Wattpad, sur lequel vous trouverez aussi un chouette roman partagé / écrit avec Chapardeuse.

Avatar de l’utilisateur
Anaïs
Kiwity
Messages : 8000
Inscription : mer. août 07, 2013 9:30 am
Rang special : kiwi powaaa
Localisation : à 12740 km de profondeur
Contact :

Re: point virgule, deux-points

Message par Anaïs »

Par contre en lisant Zola récemment (Au Bonheur des dames) j'ai été gênée par son utilisation des virgules. Si je l'avais bêta-lu, je vous aurais recadré ça en deux temps trois mouvements... Comme quoi, l'usage de la ponctuation c'est aussi une affaire d'époque ?
Site/blog, deux pour le prix d'un !
Toute la saga des Puissances de Nilgir est disponible !

Avatar de l’utilisateur
Nuageux
Batracien
Messages : 150
Inscription : sam. juin 29, 2013 6:50 pm
Rang special : Poetes des tavernes.
Localisation : Entre Chtonie et Ouranie / Dans un verre.

Re: point virgule, deux-points

Message par Nuageux »

Argl, le point virgule, sur le point de mourir ? Arf, mon signe de ponctuation préféré ! Je brûle quand je vois cela ; je me noie en l'entendant. Bientôt quoi - on nous enleveras aussi le tiret ? (Il ne nous resteras plus que l'horrible parenthèse !)

Le point virgule, pour bien l'apprécier, il faut lire Proust. La ponctuation en général, personne ne l'utilise mieux que lui. Il fait des phrases de la taille d'un paragraphe une fois sur deux (et ce sont d'énormes paragraphes, pour ceux qui ne connaissent pas ^^).
Globalement, le point virgule sert à éviter la coupure de rythme intrinsèque au point tout en amenant une proposition légèrement différente de la première ; et en cela, il rejoint assez le rôle du tiret, lui aussi de plus en plus sous-utilisés. C'est dommage, parce qu'ils permettent, si bien gérés (apprentissage difficile, certes), de créer de longue phrases dans lesquels toute l'explication d'un raisonnement peut tenir, sans perdre le lecteur, ni couper des propositions qui évidemment, sont super liées entre elles. Les deux évitent la trop grande abondance de conjonctions de même, ce qui fait du bien. (Ornicar, vas-t-'en !)
God, save our ponctuation !
Pour les insomniaques... En Attente de l'Aube, mon livreuh a moi.

Parce que la vie, c'est pas si facile, vous savez.

Avatar de l’utilisateur
Elysha
Fend les prairies argentées de sa lumineuse quintessence
Messages : 532
Inscription : ven. mai 09, 2014 7:27 pm
Rang special : Tétarade
Localisation : Liège
Contact :

Re: point virgule, deux-points

Message par Elysha »

Il faut dire que pendant l'enfance, les professeurs auront plutôt tendance à demander des phrases courtes aux élèves pour que leurs textes soient clairs. Je n'ai pas moi-même souvenir d'une introduction au point virgule en cours de français.

Les années passant, on intègre le point virgule à notre façon d'écrire selon nos lectures, comme le vocabulaire. Cela devient donc une question de goût et de style. Or, la littérature pour adolescent doit être fluide pour accrocher un maximum de lecteurs ; les phrases courtes aident à cela. C'est le marketing qui veut cela.

Une fois, j'ai fait relire une lettre de motivation à un recruteur, il m'a fait supprimer tous les points virgules (bon seulement 2). En gros, ses propos du moment furent : "Pourquoi employer un point virgule, qui donne l'impression d'un pavé, quand tu peux permettre au lecteur de souffler et de mieux intégrer tes idées en faisant usage d'un point ?"
Il ajouta : "Et visuellement, ce n'est pas très beau."

Donc oui, l'anglais ne doit pas être étranger à cette crise du point virgule ; reste que le système d'apprentissage français n'encourage pas à son utilisation.

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 2009
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234

Re: point virgule, deux-points

Message par ilham »

J'ai appris en cours l'usage du point virgule.
Après c'est une ponctuation littéraire donc oui, dans une lettre de motivation, je n'en mettrais pas. Faut pas croire, la personne qui va te lire n'a pas spécialement l’âme littéraire ! ;) En DRH, ce n'est pas une qualité requise ! On demande juste à pouvoir cerner la personne et sa motivation, pas sa capacité littéraire (tout juste une orthographe potable).

Sinon, c'est normal que les profs demandent des phrases courtes.
On n'apprend pas à écrire de façon littéraire à l'école. On apprend à rédiger une dissertation, un commentaire. C'est un exercice intellectuel difficile à maitriser (avant même d'écrire d'ailleurs !) et je vois des jeunes ne pas réussir à organiser leurs idées et donc faire des phrases à rallonge, mal construites ( car plus on allonge la sauce, plus la syntaxe est difficile à maitriser).
Donc oui, une idée = 1 phrase grosso-modo.
Il faut être très à l'aise avec l'expression écrite, l'argumentation, pour dépasser ce stade. Même des profs de niveau universitaire ne savent pas le faire. Je préfère dans ce cas une écriture simple mais compréhensible à un bouquin mal écrit mais qui veut en jeter par des structures compliquées ;).
Après, en littérature, c'est différent car ça devient une question de gout et de style. Si c'est bien maitrisé, c'est très bien les points virgules. On ne les voit même pas.
Mon challenge 2020 : Le cafard
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Elysha
Fend les prairies argentées de sa lumineuse quintessence
Messages : 532
Inscription : ven. mai 09, 2014 7:27 pm
Rang special : Tétarade
Localisation : Liège
Contact :

Re: point virgule, deux-points

Message par Elysha »

Même des profs de niveau universitaire ne savent pas le faire.
-> C'est déjà compliqué de ne pas faire de fautes d'orthographe quand tu fais des poly de cinquante pages :rougit:

Répondre