ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 858
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par ilham » jeu. juin 18, 2015 7:46 pm

Oui, parfois la langue française a des subtilités surprenantes.
On n'a jamais fini de les découvrir, je crois ! :stylo:
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Anonyme_Quatre

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Anonyme_Quatre » jeu. juin 18, 2015 7:54 pm

Pourtant on dit bien "ces enfants ont perdu leurs pères" (ils n'en ont qu'un chacun) (et "ils ont perdu leur père" n'a pas le même sens : ils ont perdu le même) :perplexe: les "leurs" n'auront jamais fini de me rendre perplexe...

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 858
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par ilham » jeu. juin 18, 2015 8:03 pm

Oui Nariel, tu as tout à fait raison de souligner cela, mais des personnages différents ne peuvent partager le même visage ( alors qu'ils peuvent être les enfants d'un même homme).
Subtilité quand tu nous tiens !

En tout cas , merci de ta remarque, je n'aurais pas songé à ce cas de figure particulier ! :argh:
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Anonyme_Quatre

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Anonyme_Quatre » jeu. juin 18, 2015 8:08 pm

De ce que je comprends, le "leur" singulier est là quand c'est quelque chose de collectif/général (les malades soignent leur gorge) ou quand c'est celui de chacun d'entre eux (donc chacun a son visage). Ca dépend aussi du sens que l'on veut appuyer je pense (puisque chacun a son cheval, mais "ils montèrent sur leurs chevaux")

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 858
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par ilham » jeu. juin 18, 2015 8:14 pm

Oui, je crois comprendre.
On pourrait aussi envisager le pluriel si on prenait le mot visage au sens figuré, c'est à dire comme les différentes facettes d'une personnalité.
Ils montrèrent leurs véritables visages. ( quoique j'aurais tendance à utiliser cette expression au singulier...)
Ca revient à ce que tu as dit : selon le sens que l'on veut appuyer.
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Llyana
Space Invader ou Space Opéra ?
Messages : 911
Inscription : mer. juin 18, 2014 12:12 pm
Rang special : Petit Pixel
Localisation : Ouest parisien
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Llyana » jeu. juin 18, 2015 8:17 pm

Oh mince, pour moi, dans "elle éclairait leur visage", il faut un pluriel... parce qu'on considère un groupe et qu'il y a donc plusieurs visages (je ne sais pas comment mieux l'exprimer) :wamp:
Si on part du principe que chacun a son propre cheval, et que le feu éclairent ces chevaux, j'écrirai "le feu éclairait leurs chevaux d'une lueur dansante".

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2773
- Les secrétaires sont responsables de leur ordinateur. (Les secrétaires ont un ordinateur pour toutes ou un pour chacune.)
- Les secrétaires sont responsables de leurs ordinateurs. (Chacune a plus d’un ordinateur ou chacune a le sien.)
:tetard: Les chroniques de Kellt, Sous la lumière du Fanal (challenge à éclipses, extraits le dimanche à minuit).
Marraine les challenges Feu et Cendres et Heaven Forest.

Avatar de l’utilisateur
ilham
Messages : 858
Inscription : dim. nov. 11, 2012 6:17 am
Rang special : 1234
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par ilham » jeu. juin 18, 2015 8:20 pm

Aie, là tu me mets le doute LLyana...
:wtf:

Edit, au final, on peut donc choisir si je comprends bien selon le sens voulu ?
Mon challenge : Le lanceur de pierres
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous mènera partout. Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Xavier
Et le poussin pew...
Messages : 531
Inscription : lun. nov. 11, 2013 11:18 am
Rang special : scribouillard
Localisation : Lille

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Xavier » jeu. juin 18, 2015 8:42 pm

Alors, si je dis pas de sottise, le Larousse des difficultés de la langue française nous dit que si le sens collectif l'emporte, c'est du singulier, si le sens distributif l'emporte, c'est pluriel.

Autrement dit, "il éclaira leur visage" car c'est du collectif : on dirait "il éclaira le visage de chacun" (et non "les visages qui leur appartenaient").
Mais "ils montèrent sur leurs chevaux" car c'est du distributif : on dirait "ils montèrent sur les chevaux qui leur appartenaient" (et non "sur le cheval de chacun")

Avatar de l’utilisateur
Crazy
Impératrice incontestée du Pareil © Crazy
Messages : 9269
Inscription : mer. juin 05, 2013 9:30 pm
Rang special : Chieuse pas tentée
Localisation : IdF
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Crazy » jeu. juin 18, 2015 10:37 pm

Xavier a écrit :Alors, si je dis pas de sottise, le Larousse des difficultés de la langue française nous dit que si le sens collectif l'emporte, c'est du singulier, si le sens distributif l'emporte, c'est pluriel.

Autrement dit, "il éclaira leur visage" car c'est du collectif : on dirait "il éclaira le visage de chacun" (et non "les visages qui leur appartenaient").
Mais "ils montèrent sur leurs chevaux" car c'est du distributif : on dirait "ils montèrent sur les chevaux qui leur appartenaient" (et non "sur le cheval de chacun")
Merci pour l'info.

Ceci dit, pour l'histoire des orphelins, je dirais quand même "ils ont perdu leur père" malgré la possible confusion sur "ils ont tous le même". "Leurs pères" sous-entend trop, pour moi, qu'ils en ont plusieurs chacun.

Mais dans tous les cas, je préfère une périphrase pour éviter le problème ^^ ("ils sont tous orphelins de père", par exemple).
:mouahaha: Grenouille vampire :wamp:, Mith :jedi: et sadique :fouet:
:lect: Challenge 2019 : Symbiotes (SF/SpaceOp)
:stylo: Blog : Crazy's Wor(l)ds

Anonyme_Quatre

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Anonyme_Quatre » ven. juin 19, 2015 11:26 am

"Leurs pères" sous-entend trop, pour moi, qu'ils en ont plusieurs chacun.
Justement, "leurs" est possible pour "un par personne" et pour "plusieurs par personne"

Avatar de l’utilisateur
Anaïs
Kiwity
Messages : 8636
Inscription : mer. août 07, 2013 9:30 am
Rang special : kiwi powaaa
Localisation : à 12740 km de profondeur
Contact :

Re: ils montèrent sur leur cheval - sur leurs chevaux

Message par Anaïs » ven. juin 19, 2015 12:06 pm

Merci en tout cas pour vos retours :) j'espère réussir l'exercice du prochain "leur" ^^
Site/blog, deux pour le prix d'un !
Le troisième tome des Puissances de Nilgir est disponible ici !

Avatar de l’utilisateur
mythridate
Batracien
Messages : 94
Inscription : sam. déc. 23, 2017 3:04 am
Rang special : Suppôt de l'envie

Leur / leurs : le cas particulier

Message par mythridate » jeu. avr. 05, 2018 10:16 pm

Préambule classique : désolé si ce sujet avait déjà été proposé, je ne l'ai pas trouvé après une rapide recherche.
Il existe un cas de l'utilisation au choix de "leur" ou "leurs" que je n'ai jamais réussi à trancher.
On est d'accord que :
- je suis tout seul, je possède un objet simple : "mon" ex : "mon précieux"
- Je suis tout seul, je possède plusieurs objets : "mes" ex : "mes amours"
Etc.
- ils sont plusieurs, ils possèdent un seul objet qu'ils se partagent, on utilise "leur". Ex "leur chat est tombé du toit"
- ils sont plusieurs, ils possèdent chacun plusieurs objets, on utilise "leurs". Ex : "leurs mains s'enlaçaient tendrement"
Mais voilà le couic :
- Si ils sont plusieurs et qu'on parle d'un objet qu'il possèdent chacun uniquement, qu'utilise-t-on?? Exemple : "leur/leurs coeur s'emballa/èrent" ou, dans une phrase que j'ai écrite : "leur/leurs regard se croisait et marquait leur étonnement." : ils n'ont chacun un seul regard, mais il y en a bien plusieurs!
Je n'ai jusque là trouvé aucune réponse satisfaisante, qu'en pensez-vous?
Zoubi

Avatar de l’utilisateur
Nausicaa
Messages : 371
Inscription : mer. févr. 21, 2018 10:13 pm
Rang special : Elu
Localisation : Au sommet des tours enneigées de l'Empyre

Re: Leur / leurs : le cas particulier

Message par Nausicaa » jeu. avr. 05, 2018 10:40 pm

J'ai vu pas mal de bêta-lecteurs qui insistent pour mettre du singulier, mais en fait, il est également correct de mettre le pluriel dans ce cas.
Source: Projet Voltaire
Challenge en cours:
Le Léopard des Neiges

:marraine: de Perosia

Avatar de l’utilisateur
mythridate
Batracien
Messages : 94
Inscription : sam. déc. 23, 2017 3:04 am
Rang special : Suppôt de l'envie

Re: Leur / leurs : le cas particulier

Message par mythridate » jeu. avr. 05, 2018 10:43 pm

Merci!
C'est bien ce que je pensais, c'est à l'oreille, au goût. Merveilleux :D
Zoubi

Avatar de l’utilisateur
Macada
Va embrasser le prince grenouille
Messages : 10147
Inscription : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: Leur / leurs : le cas particulier

Message par Macada » ven. avr. 06, 2018 7:03 am

Oui, c'est un plutôt au choix cette affaire-là.

Mais dans le cas "leurs regards se croisaient", le pluriel me va clairement mieux parce qu'il faut être plusieurs pour se croiser. Idem pour "leurs coeurs battaient à l'unisson" : être à l'unisson suppose plusieurs coeurs.

Par contre,"leur coeur s'emballa"/ "leurs coeurs s'emballèrent", "ils montèrent sur leur cheval"/"ils montèrent sur leurs chevaux", c'est vraiment au choix, pour moi. Même si perso, je choisis très généralement le pluriel dans ce cas, à la lecture le singulier ne me dérange pas.
Actualité :
Ceux qui vivront, Challenge en cours
Rose-thé et gris-souris, Gephyre (avril 2019)
Entre troll et ogre, ActuSF (avril 2018)
Les Aériens, Sarbacane (octobre 2017)

Répondre