Les maisons partenaires

[visible par les non-inscrits] Où l'on pose ses questions sur CoCyclics !
Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10566
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Les maisons partenaires

Message par Beorn » jeu. févr. 19, 2015 5:07 pm

La réponse officielle à cette question est sur ce fil : viewtopic.php?f=1&t=210567 ;)
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

Avatar de l’utilisateur
Dami
Batracien
Messages : 108
Inscription : mar. nov. 11, 2014 8:00 pm
Rang special : Fou furieux qui aime les bleuets
Localisation : Québec,Québec
Contact :

Re: Les maisons partenaires

Message par Dami » jeu. févr. 19, 2015 10:46 pm

Sytra a écrit :Si j'aurais un conseil à vous donner, c'est plutôt d'indiquer de manière très simple dans votre mail/lettre de soumission que vous avez l'habitude de retravailler vos textes et que vous êtes tout à fait disposés, si votre texte à la chance d'être retenu, à le retravailler si l'éditeur l'estime nécessaire. Là, ça sera bien perçu car ça mettra l'éditeur en confiance par rapport à votre "ouverture" vis à vis des corrections (il saura que vous ne faites pas partie de ces auteurs pour qui leur texte est absolument parfait et qui considèrent que ce serait un crime de lèse-majesté que de le modifier !).
C'est définitivement ce qui me semble le mieux !

En fait, je me posais la question pour l'accès aux romans « en attente d'éditeur » parce que je monte présentement le plan de ma petite maison d'éditions québécoise. Mais bon, comme je cherche des romans d'un style assez particulier, je suppose que le mieux sera effectivement d'interroger les permanents. Je verrai à cela très bientôt ! :hiii:

En attendant, petite idée au sujet du singulier du « en attente d'éditeur ». En fait, un roman peut être édité par plusieurs éditeurs, c'est même conseillé pour le marketing régional. Un même roman pourrait par exemple être édité en France et au Québec par deux éditeurs différents. Bref, dans la catégorie « parus », je mettrais quelle région couvre le (ou les) contrat d'édition. Je sais, c'est tatillon un peu, mais bon, j'aime le chocolat ! :chocolat:

Anonyme_Quatre

Re: Les maisons partenaires

Message par Anonyme_Quatre » jeu. févr. 19, 2015 11:06 pm

https://tremplinsdelimaginaire.com/cocy ... cocyclics/
A droite, tu as les romans en cycle, parus, à paraître, en recherche...

Par contre, je ne sais pas si un éditeur français se montrerait très partageur : disons que l'auteur passe souvent par l'éditeur pour revendre les droits à l'étranger, du peu que je sais.

Avatar de l’utilisateur
Dami
Batracien
Messages : 108
Inscription : mar. nov. 11, 2014 8:00 pm
Rang special : Fou furieux qui aime les bleuets
Localisation : Québec,Québec
Contact :

Re: Les maisons partenaires

Message par Dami » jeu. févr. 19, 2015 11:09 pm

Oui, cela dépend de l'éditeur (et l'auteur reste libre de négocier).

Si j'ai un conseil, essayez au moins de garder vos droits pour les autres langues.

Il y a un tas de bons conseils dans ce livre :
http://www.quebec-amerique.com/livres/c ... e-940.html

Mais bon, là j'embarque sur un autre sujet !

:sifflote:

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4521
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: Les maisons partenaires

Message par Elikya » ven. févr. 20, 2015 7:58 am

Je crois qu'il y a eu une grande différence entre les éditeurs français et anglo-saxons sur cette question des droits d'auteur.

En France, la tradition c'est plutôt que l'auteur donne l'ensemble de ses droits à l'éditeur, qui va ensuite les exploiter (ou non) aux différents formats et dans les différents pays.

Dans les pays anglo-saxons, l'auteur a souvent un agent, qui va vendre ses droits format par format et pays par pays. Je trouve que c'est un système plus avantageux pour l'auteur, puisqu'il ne vend pas tout d'un coup, comme le dit Dami.

Le truc, c'est qu'il n'est pas si facile, en France, de négocier son contrat avec l'éditeur en disant : je garde mes droits à l'étranger. Ça dépend vraiment.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4128
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Les maisons partenaires

Message par Siana » ven. févr. 20, 2015 10:06 am

Elikya a écrit :Le truc, c'est qu'il n'est pas si facile, en France, de négocier son contrat avec l'éditeur en disant : je garde mes droits à l'étranger. Ça dépend vraiment.
En particulier quand on est "jeune auteur". La plupart des éditeurs diront "va voir ailleurs si t'es pas content du contrat", il me semble, parce qu'ils savent que c'est difficile de recevoir des avis positifs pour publication. :roll:
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Répondre