La FAQ du français

[visible par les non-inscrits] C'est ici qu'on discute des règles de la langue française et qu'on apprend ou réapprend.
Répondre
Avatar du membre
Elijah Bailey
Quand te reverrai-je, Tour de la mare merveilleux?
Messages : 756
Enregistré le : ven. avr. 28, 2023 2:08 pm
Rang special : Inspirez ! Expirez...

Re: La FAQ du français

Message par Elijah Bailey »

Et si tu nommais toi-même la région ? Je ne sais pas si ton univers est le nôtre, mais si ça n'est pas le cas, tu peux peut-être inventer un vocable ?
Voire même quatre vocables pour les 4 points cardinaux, qui soient suffisamment explicite pour que le lecteur les comprenne...

Au cas où ça te tenterait, il y a même la section Bullestorming où tu peux faire appel aux autres grenouilles pour t'aider :

viewforum.php?f=1277
Mon challenge :Erik à l'ombre de sa vie.

:marraine:
  • Gabriel ou la tentation de Contesdeféegersois.
  • Les greffes du Lys de Story.
  • Simulateur détraqué de LHomme au Chapeau.

Avatar du membre
Léonore
Noble interprète du Chevalier Gontran à la douce barbe et au vol éthéré. Découpe les courgettes plus vite que son ombre
Messages : 2703
Enregistré le : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Avant-première

Re: La FAQ du français

Message par Léonore »

Aramis a écrit :
mer. nov. 29, 2023 8:39 am
Midi et méridional font forcément au sud de la France, oui. Il y a austral éventuellement pour de l'extrême sud, mais c'est juste un adjectif, il ne me semble pas qu'il y ait de nom associé.
Elijah Bailey a écrit :
mer. nov. 29, 2023 9:08 am
Et si tu nommais toi-même la région ? Je ne sais pas si ton univers est le nôtre, mais si ça n'est pas le cas, tu peux peut-être inventer un vocable ?
Voire même quatre vocables pour les 4 points cardinaux, qui soient suffisamment explicite pour que le lecteur les comprenne...

Au cas où ça te tenterait, il y a même la section Bullestorming où tu peux faire appel aux autres grenouilles pour t'aider :

viewforum.php?f=1277
Coucou vous deux, merci pour les idées. Déso de ne répondre que maintenant j'ai été assez occupée avec le NaNo pour suivre tous les fils auxquels j'ai participé. Bref, du coup, j'ai quand même utilisé le mot "midi", mais après avoir déjà parlé de la région en question. Donc je pense que ça atténue un peu le la connotation "garrigue et cigales". ^^
Encore merci en tout cas pour vos propositions. :love:
Pronom : "ol" (accords féminins)

Avatar du membre
Léonore
Noble interprète du Chevalier Gontran à la douce barbe et au vol éthéré. Découpe les courgettes plus vite que son ombre
Messages : 2703
Enregistré le : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Avant-première

Re: La FAQ du français

Message par Léonore »

Youp,

Bon je ne suis pas sûre que ce soit le bon endroit pour poster ça mais bon bref.

Je cherche l'adjectif qui se réfère aux nièces et neveux. Comme "avunculaire" pour les oncles et tantes, mais dans l'autre sens du coup. Je me doute que ça doit être "népo" quelque chose, mais quoi ? Enfin bref j'ai pas trouvé.
Du coup si vous savez, ça serait gentil de me le dire. :love: (ou mieux si vous sauriez me dire où et comment trouver ce genre de mots, ça serait génial. Ça existe pas un dictionnaire des adjectifs relatifs à un nom ? ça serait vachement pratique quand même. bref, voilà.)
Pronom : "ol" (accords féminins)

Avatar du membre
Volandos
Le nénuphou coule, les idées abondent
Messages : 3107
Enregistré le : mer. juin 08, 2016 5:35 pm
Rang special : Un pied sur la Terre, un autre dans les étoiles...
Localisation : Versailles - France
Contact :

Re: La FAQ du français

Message par Volandos »

Hello, Léonore,

J'ai trouvé quelques mots, mais ils ne semblent pas répondre à l'esprit de ta demande.
À suivre…
Agnat : Parent qui descend d’une même souche masculine.

Collatéraux privilégiés : (Terme de droit juridique). Frères et sœurs ainsi que leurs descendants au premier degré (donc les neveux et nièces du défunt).

Cousins (cousines) germains :
Fils (fille) du frère ou de la sœur de la mère ou du père, Donc l'enfant de l'oncle ou de la tante. Deux cousins (cousines) germains ont donc en commun deux grands-parents.

Neveu (nièce) : Fils (fille) du frère ou de la sœur.

Neveu (nièce) à la mode de Bretagne :
Fils (fille) d’un cousin germain ou d’une cousine germaine.
:love:
C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases. (Audiard)
Challenge : Terres de Glor, Lueur de Laar
Mon web : Les Volandos
Mon Instagram
Filleul de Pi.
Secret ouvrier de la FGT.

Avatar du membre
Léonore
Noble interprète du Chevalier Gontran à la douce barbe et au vol éthéré. Découpe les courgettes plus vite que son ombre
Messages : 2703
Enregistré le : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Avant-première

Re: La FAQ du français

Message par Léonore »

Merci d'avoir pris le temps de chercher. :love:
Pronom : "ol" (accords féminins)

Avatar du membre
Macada
Va embrasser le prince grenouille entre deux Nanos réussis
Messages : 6697
Enregistré le : jeu. mars 22, 2007 6:40 pm
Contact :

Re: La FAQ du français

Message par Macada »

J'ai cherché moi aussi, et en vain.
J'ai trouvé une piste avec "agnat" mais c'est spécifique au droit (et aux mâles, à ce que j'ai compris) et aucun adjectif n'y est associé.

En fait, je pense que c'est comme le cas "d'orphelin", on peut l'être de parent(s) mais il n'y a pas son équivalent pour ceux qui ont perdu leur(s) enfant(s).

Les relations familiales, c'est compliqué des fois... ^^
En cours : Bob le Blob et les Poubelles
100%
Actualité :
Les Garloup, ed.ActuSF
Entre troll et ogre en poche !
Rencontre autrice : "Pass Culture" sur Adage

Avatar du membre
Léonore
Noble interprète du Chevalier Gontran à la douce barbe et au vol éthéré. Découpe les courgettes plus vite que son ombre
Messages : 2703
Enregistré le : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Avant-première

Re: La FAQ du français

Message par Léonore »

Arf, bon ben peut-être que cet adjectif n'existe juste pas. Ça me semble bizarre, mais bon, c'est pas très grave je tournerai ma phrase autrement.
Merci encore ! :love: :heart:
Pronom : "ol" (accords féminins)

Avatar du membre
tax_au_soleil
Batracien
Messages : 5
Enregistré le : sam. janv. 06, 2024 6:13 pm
Rang special : Seigneur du Diabolo Menthe

Re: La FAQ du français

Message par tax_au_soleil »

Hello les grenouilles !

J'utilise beaucoup le participe présent dans mes romans. Récemment, je suis tombé sur plusieurs sites internets très intéressants, en cherchant des moyens d'améliorer mon écriture. Les auteurs des articles conseillaient de moins utiliser le participe présent, pour gagner en fluidité. Certains conseillaient même de ne plus l'utiliser du tout. J'aimerais avoir votre avis sur la question : le participe présent fait-il vraiment perdre un texte en fluidité, et est-ce que je devrais essayer de ne plus en mettre ?

Avatar du membre
Volandos
Le nénuphou coule, les idées abondent
Messages : 3107
Enregistré le : mer. juin 08, 2016 5:35 pm
Rang special : Un pied sur la Terre, un autre dans les étoiles...
Localisation : Versailles - France
Contact :

Re: La FAQ du français

Message par Volandos »

Hello, tax_au_soleil,
tax_au_soleil a écrit :
mer. janv. 10, 2024 1:59 pm
Hello les grenouilles !

J'utilise beaucoup le participe présent dans mes romans. Récemment, je suis tombé sur plusieurs sites internets très intéressants, en cherchant des moyens d'améliorer mon écriture. Les auteurs des articles conseillaient de moins utiliser le participe présent, pour gagner en fluidité. Certains conseillaient même de ne plus l'utiliser du tout. J'aimerais avoir votre avis sur la question : le participe présent fait-il vraiment perdre un texte en fluidité, et est-ce que je devrais essayer de ne plus en mettre ?
Je ne me range pas au rang des écrivains d’autant plus que je n’ai pas été publié, néanmoins, ancien prof de français pendant presque 35 ans sans compter les études lycéennes et en fac au temps où l’apprentissage de la langue était incontournable.

Cela dit, je peux tenter de répondre à tes (vos) attentes.
Tout d’abord, « j’adore » ces interdictions :rale: que certains préconisent (participe présent, ajoutons aussi passé simple, subjonctif…)
Le français contient ces formes. Les interdire revient à réduire la langue à un sociolecte.

Il est certain que si tes (vos) phrases cumulent des participes présents, ça fera patapouf. Genre :
 » Sur la route, chantant, déambulant, retardant le moment d’arriver, la voiture allait cahin-caha. »
En fait, le participe présent a une fonction : celle d’exprimer une action qui se déroule en simultanée avec une autre.
« Il frappait de son épée, parant les coups avec son bouclier… »
Ce qui procure un ressenti différent de
« Il frappait de son épée, il parait les coups avec son bouclier… »

En mettre ou ne plus en mettre ? Telle est la question. Combien faudrait-il de participes présents dans un texte ?
Je dirais que c’est comme le bon vin : à consommer avec modération. Néanmoins, l’eau (même ferrugineuse) ;) ne remplacera jamais un bon cru. :)

Il ne faut pas confondre le participe présent avec le gérondif, lequel marque une action en train de se dérouler, même si elle est concomitante.
Un exemple tiré de mon challenge :
 « Kesor tout en chantonnant la mélopée de sa monture se sort du groupe.
Je viens d’ailleurs de m’apercevoir en récupérant cet exemple que je réemploie la même forme 489 caractères plus loin = abus. :rougit:

J’espère avoir apporté un peu d’eau au moulin.
Toujours disponible, si besoin.
:love:
C'est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases. (Audiard)
Challenge : Terres de Glor, Lueur de Laar
Mon web : Les Volandos
Mon Instagram
Filleul de Pi.
Secret ouvrier de la FGT.

Avatar du membre
tax_au_soleil
Batracien
Messages : 5
Enregistré le : sam. janv. 06, 2024 6:13 pm
Rang special : Seigneur du Diabolo Menthe

Re: La FAQ du français

Message par tax_au_soleil »

Volandos a écrit :
mer. janv. 10, 2024 5:30 pm
Hello, tax_au_soleil,
tax_au_soleil a écrit :
mer. janv. 10, 2024 1:59 pm
Hello les grenouilles !

J'utilise beaucoup le participe présent dans mes romans. Récemment, je suis tombé sur plusieurs sites internets très intéressants, en cherchant des moyens d'améliorer mon écriture. Les auteurs des articles conseillaient de moins utiliser le participe présent, pour gagner en fluidité. Certains conseillaient même de ne plus l'utiliser du tout. J'aimerais avoir votre avis sur la question : le participe présent fait-il vraiment perdre un texte en fluidité, et est-ce que je devrais essayer de ne plus en mettre ?
Je ne me range pas au rang des écrivains d’autant plus que je n’ai pas été publié, néanmoins, ancien prof de français pendant presque 35 ans sans compter les études lycéennes et en fac au temps où l’apprentissage de la langue était incontournable.

Cela dit, je peux tenter de répondre à tes (vos) attentes.
Tout d’abord, « j’adore » ces interdictions :rale: que certains préconisent (participe présent, ajoutons aussi passé simple, subjonctif…)
Le français contient ces formes. Les interdire revient à réduire la langue à un sociolecte.

Il est certain que si tes (vos) phrases cumulent des participes présents, ça fera patapouf. Genre :
 » Sur la route, chantant, déambulant, retardant le moment d’arriver, la voiture allait cahin-caha. »
En fait, le participe présent a une fonction : celle d’exprimer une action qui se déroule en simultanée avec une autre.
« Il frappait de son épée, parant les coups avec son bouclier… »
Ce qui procure un ressenti différent de
« Il frappait de son épée, il parait les coups avec son bouclier… »

En mettre ou ne plus en mettre ? Telle est la question. Combien faudrait-il de participes présents dans un texte ?
Je dirais que c’est comme le bon vin : à consommer avec modération. Néanmoins, l’eau (même ferrugineuse) ;) ne remplacera jamais un bon cru. :)

Il ne faut pas confondre le participe présent avec le gérondif, lequel marque une action en train de se dérouler, même si elle est concomitante.
Un exemple tiré de mon challenge :
 « Kesor tout en chantonnant la mélopée de sa monture se sort du groupe.
Je viens d’ailleurs de m’apercevoir en récupérant cet exemple que je réemploie la même forme 489 caractères plus loin = abus. :rougit:

J’espère avoir apporté un peu d’eau au moulin.
Toujours disponible, si besoin.
:love:
Merci pour ta réponse, c'est effectivement plus clair pour moi. Je trouve aussi l'emploi du participe présent intéressant, avec modération !

Avatar du membre
NaNa
Un bon personnage est un personnage qui souffre. Mais il a le droit à un massage après
Messages : 5426
Enregistré le : mer. avr. 27, 2016 8:04 pm
Rang special : autrice et fière de l'être
Localisation : Là où repose Kamanaconel

Re: La FAQ du français

Message par NaNa »

Pour rejoindre Volandos, on peut tout faire mais avec modération ha ha.
J'utilise des participes présents. Ca n'a jamais eu l'air de déranger mes BL. Si tu en utilises trop, c'est vrai que ça va alourdir le texte et le rendre moins agréable à lire. Mais un par ici et un par là, ça ne fait pas de mal et des fois, c'est même la meilleure façon d'écrire une phrase.
"Make the plan, execute the plan, expect the plan to go off the rails, throw away the plan"

OLT : La Licorne et le Lion

Avatar du membre
Léonore
Noble interprète du Chevalier Gontran à la douce barbe et au vol éthéré. Découpe les courgettes plus vite que son ombre
Messages : 2703
Enregistré le : mar. avr. 03, 2012 12:37 pm
Rang special : Avant-première

Re: La FAQ du français

Message par Léonore »

Je suis globalement du même avis que Volandos et NaNa.
Tu verras aussi le même genre de préconisation avec les adverbes en "-ement".
En ce qui me concerne, du moment que quand je lis un paragraphe à voie haute c'est fluide, tu peux bien mettre toutes les formes grammaticales que tu veux.
Volandos a écrit :
mer. janv. 10, 2024 5:30 pm
Tout d’abord, « j’adore » ces interdictions :rale: que certains préconisent (participe présent, ajoutons aussi passé simple, subjonctif…)
:shock: :rale: Team subjonctif ! :flammes:
Pronom : "ol" (accords féminins)

Répondre