[A] La méthode des Flocons

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

[A] La méthode des Flocons

Message par Celia »

J'ai piqué l'idée à Gaby, mais je ne pense pas qu'elle m'en voudra d'en parler ici.
L'idée de base est expliquée ici, en anglais : http://www.advancedfictionwriting.com/art/snowflake.php (si j'ai le temps je traduirai)
Et là voilà sommairement résumée en français :
Étape 1 : résumer en une seule phrase simple le sujet général du roman.
Étape 2 : résumer l'histoire en un paragraphe de cinq ou six phrases.
Étape 3 : faire une présentation des personnages principaux, non pas des descriptions, mais un résumé de leurs motivations, de leurs fils narratifs et de ce qui va changer chez eux au cours de l'intrigue.
Étape 4 : reprendre le paragraphe de l'étape 2 et faire de chaque phrase un paragraphe complet, aboutissant à un synopsis en une page.
Étape 5 : faire une description et un résumé d'intrigue, sur une page pour les personnages principaux, plus basique pour les personnages secondaires.
Étape 6 : développer le synopsis de l'étape 4 sur quatre ou cinq pages.
Étape 7 : faire des fiches de personnages complètes, avec background détaillé et synopsis par perso.
Étape 8 : écrire la liste des scènes.
Étape 9 (facultative) : faire une description détaillée de ce que sera le roman (sur une cinquantaine de pages, d'après l'auteur).
Étape 10 : écrire.
Il paraît que c'est une très bonne méthode pour les gens qui sont organisés.
Je me pose en faux, c'est une très bonne méthode pour les gens qui aimeraient être organisés mais ne le sont pas, et qui ont une allergie éprouvée pour les logiciels de scénarios ou d'écriture. Genre : moi.
Quand je crée une histoire, je pars toujours des personnages, et ensuite j'essaie tant bien que mal de construire une histoire autour d'eux.
J'ai tenté de construire mon récit avec cette méthode et là, j'ai respiré. Alors bien entendu je ne suis pas arrivée là comme ça, devant la page blanche avec aucune idée. Mon histoire ça fait quelques semaines que j'y pense. Mais je n'avais pas de structure.

Le fait de partir d'une phrase :
Dans le royaume de Elss, un mercenaire accompagné de son jeune écuyer, se fait grassement payer pour éliminer les dragons qui ravagent les campagnes ; jusqu’au jour où il doit affronter le plus puissant d’entre eux.
oblige à trouver très très rapidement un début et une fin (et du coup la fin que je cherchais depuis des semaines je l'ai trouvée)

Puis on s'oblige à résumer l'histoire mais sans partir tout de suite dans les détails :
Après avoir tué un dragon, Guilhem des Mûriers se voit offrir comme récompense la main de l’héritière du royaume, la princesse Ermine, âgée de six ans. Guilhem accepte dans l’unique but de répondre au souhait de la gouvernante d’Ermine, une amie à laquelle il doit la vie. Ce mariage est un subterfuge pour sauver la vie d’Ermine, menacée par sa tante, qui veut placer son fils, plus âgé, sur le trône du pays d’Argotte.
Guilhem ne touche pas à la fillette et l’élève comme son écuyer, surnommé Minet. Il reprend ses voyages et ses combats, accompagné de l’enfant, jusqu’au jour où le royaume d’Elss dans lequel il vit depuis des années lui offre un grosse récompense pour tuer le dragon des falaises. Or une prophétie courant depuis quinze ans dit que celui qui tuera le monstre offrira une nouvelle prospérité au pays d’Argotte et montera sur son trône.
Et là, récompense de deux heures de boulot (qui se passe beaucoup dans la tête puisqu'on n'est pas obligé de tout mettre par écrit, au contraire, c'est interdit), on peut se focaliser sur les personnages.

J'avoue que pour le début, je suis assez satisfaite de ces flocons. Après, je vous dirais si ça marche jusqu'au boût.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 16353
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Des flocons !

Message par blackwatch »

C'est une belle méthode, mais perso, ce serait un enfer pour moi. Sinon, il y a aussi la méthode dite des sept phases (aussi trouvée sur la forum du NaNo). Bon, c'est super spécifique au NaNo vu le nombre de mots attribués pour chaque phase, mais je pense qu'on peut s'en passer.
1. 5,000 words: Teaser and exposition. Introduce the protagonist and why they are as they are.
2. 2,000 words: Catalyst event. Introduce the second protagonist.
3. 9,000 words: Exploration of the story world; new characters and nuggets of information. Things are still going well, but introduce the villain(s).
4. 18,000 words: Things fall apart! The story becomes bigger than the characters. Things happen, they get saved, things get worse, repeat, repeat, repeat.
5. 6,000 words: Reveal bigger quest.
6. 6,000 words: Challenges are defeated. Things are learned. Characters change.
7. 6,000 words: Resolve any leftover issues. Epilogue.
et en VF :

1/ en 5000 mots : Introduire et présenter. Exposer votre protagoniste et sa raison d'être
2/ en 2000 mots: L'évènement catalyseur. Présentez le second protagoniste
3/en 9000 mots: Explorez votre univers. Présentez de nouveaux personnages, gérez les informations que vous donnez. Tout va bien... mais révélez votre méchant (vos méchants).
4/en 18 000 mots : rien ne va plus! L'histoire dépasse les personnages. Des évènements se produisent, ils sont secourus, les choses empirent et tout se répète.
5/en 6000 mots : révélez la grande quête.
6/ en 6000 mots: On rate des défis, on apprend des choses. Les personnages changent.
7/ en 6000 mots: Ne laissez aucune porte ouverte. Epilogue.

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

Disons que je ne pense pas que les deux méthodes aient le même but.

Celle des flocons sert à construire son récit avant l'écriture.
La seconde sert à construire son récit au moment de l'écriture. C'est une méthode que j'ai appliqué pour les Invisibles (une vague idée dans la tête et hop on se lance en essayant de suivre une continuité dramatique logique) mais je ne la referai plus jamais. J'ai vraiment besoin d'avoir déjà un plan à suivre dès le départ.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
GabrielleTrompeLaMort
Gaby Jones, Docteur en pédagogie, pour vous servir
Messages : 1372
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:26 pm
Rang special : Tueuse de vampires
Localisation : Au Pays Du Pastis !!!
Contact :

Re: Des flocons !

Message par GabrielleTrompeLaMort »

Celia a écrit :J'ai piqué l'idée à Gaby, mais je ne pense pas qu'elle m'en voudra d'en parler ici.
Attention : je n'ai absolument pas inventé cette méthode !!! Je l'ai juste découverte via le forum du NaNoWriMo. J'ignore qui est le bienfaiteur créateur de la méthode flocon... j'aimerais bien le remercier, ça me facilite la vie à un point incroyable. J'ai plus avancé en 2h de "neige" qu'en une semaine de "au feeling" :yata:
Celle des flocons sert à construire son récit avant l'écriture.
La seconde sert à construire son récit au moment de l'écriture.
Je trouve aussi, d'ailleurs, je vais remplacer l'étape 8 de la méthode flocon par cette méthode des 7 phases. ^o^
Et sans ça, je pense supprimer l'étape 9, car mon NaNo ne fera guère plus de 60-70 pages... XD
Cela étant, merci beaucoup Blacky pour la traduction. :love:

Celia, j'aime beaucoup ton résumé. Je vais en faire un aussi. :wow:
"Writing is not an excuse for insanity : it's a reason."
Blog de lectures SFFF... 100% VF !
[Revenante après 2 ans d'absence forcée : coucou, vous m'avez manquéééé :heart: )

Avatar de l’utilisateur
Pandora
Défenseuse geek acharnée de la cuisine traditionnelle alsacienne
Messages : 4163
Inscription : sam. avr. 25, 2009 7:18 am
Rang special : Achtung Papagei !
Localisation : jamais très loin
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Pandora »

Merci beaucoup les filles :heart:
J'ai copié-collé sur mon syno, histoire de l'avoir sous la main
Je ne sais pas encore si je vais me lancer cette année, mais ce flocon me semble une très bonne idée pour savoir plus précisément où je suis et où je veux aller... et peut-être me donner le courage de me lancer ^^

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2342
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Des flocons !

Message par Aramis »

Je ne connaissais pas du tout la méthode des flocons... quelque chose à tenter pour moi qui suis désorganisée au possible.
L'exemple de ton histoire, Célia, est très intéressant, j'ai beaucoup aimé (je "bugue" juste sur le nom de la jeune fille, pour moi, il faut un "H" ^.^).
Cycliste
Challenge: Virgile (urban fantasy, romance)
La Chasse fantôme chez Scrineo le 5 mars !

Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 16353
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Des flocons !

Message par blackwatch »

Bon, je reviens sur ma déclaration et je teste aussi les flocons. ^^

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

La méthode est de Randy Ingermanson (url donnée en ouverture de fil) et voici la traduction (au pied levé) des trois premières étapes :
Avant de commencer à écrire, vous devez vous organiser. Vous devez mettre toutes vos merveilleuses idées sur le papier sous une forme que vous pourrez utiliser. Pourquoi ? Parce que votre mémoire est faillible, et votre créativité a peut-être laisser quelques trous dans votre histoire – des trous que vous devez combler avant de commencer à écrire votre roman. Vous avez besoin d’un document témoin. Et vous avez besoin de le construire en suivant un processus qui ne va pas affadir votre désir d’écrire l’histoire. Voici mon processus en dix étapes pour écrire ce document témoin. Je l’utilise pour écrire mes romans, et j’espère qu’il vous sera utile.

Etape 1) Prenez-vous une heure pour écrire un résumé en une seule phrase de votre roman. Cette phrase va vous servir tout le temps, comme un mémo, un rappel. C’est votre grand tableau.
Quand, plus tard, vous présenterez votre livre à des éditeurs, cette phrase apparaîtra rapidement dans votre lettre. C’est l’accroche que vous fera vendre votre livre à l’éditeur, au comité de lecture, aux commerciaux, aux libraires et même aux lecteurs. Donc, faites-là la meilleure possible.

Quelques trucs pour faire une bonne phrase :

- Plus c’est court, mieux c’est : essayer en moins de 15 mots (je ne sais pas si c’est possible en français ça ^^)
- Pas de noms de personnages ! Préférez un groupe nominal caractérisant (un trapéziste handicapé) plutôt que « Paul Martin »
- Liez le grand tableau au tableau personnel. Quel personnage a le plus à perdre dans l’histoire ? Maintenant dites-moi ce qu’il ou elle veut/peut y gagner.

Etape 2) Prenez-vous une autre heure et étirer cette phrase en un paragraphe entier décrivant la base de l’histoire, les drames principaux et la fin du roman. J’aime structurer mes récits comme des « trois drames et une fin » (ça reprend à peu près les structures de scénarios ça : nœud dramatique mineur + nœud dramatique majeur + nœud dramatique mineur + dénouement) Chacun des drames occupe un quart du livre pour être développer et la fin occupe le dernier quart. Je ne sais pas si c’est la structure idéale, c’est juste un choix personnel.
Si vous croyez à la structure en trois actes, alors le premier drame correspond à la fin de l’acte 1. Le second arrive à la moitié de l’acte 2, le troisième à la fin de l’acte 2, et l’acte 3 en son entier propose le dénouement. Il est OK d’avoir un premier drame du à des circonstances extérieures, mais je pense que le second et le troisième drames devraient être causés par les efforts du héros pour « réparer ». Et les choses vont de pire en pire.

Vous pouvez aussi utiliser ce paragraphe dans votre soumission. Idéalement, ce paragraphe doit contenir environ cinq phrases. Une phrase pour le background et le début de l’histoire. Puis une phrase pour chacun des trois drames (ou nœud dramatique) Puis une de plus pour raconter la fin. Si cela sonne beaucoup comme un quatrième de couverture c’est parce que… c’est là qu’il va apparaître un jour ! (ah si c’était si simple ^^)

Etape 3) Les étapes précédentes vous offrent une vue dégagée sur votre roman. Maintenant vous avez besoin de quelque chose d’équivalent pour l’histoire de vos personnages. Les personnages sont la partie la plus importante de votre roman, et le temps que vous allez mettre à les construire et les créer va beaucoup compter quand vous commencerez à écrire. Pour chacun de vos personnages principaux, prenez une heure et écrivez une page de résumé comprenant :

- le nom du personnage
- une phrase résumant sa biographie
- sa ou ses motivation(s) (qu’est-ce qu’il veut, de façon abstraite ?)
- son but (qu’est-ce qu’il veut concrètement ?)
- son conflit (qu’est-ce qui l’empêche d’atteindre son but ?)
- son « épiphanie » (qu’est-ce qu’il apprend ? Comment change-t-il ?)
- un paragraphe résumant son histoire.

Un point important : vous trouverez qu’à un moment donné vous devrez retourner en arrière et corriger votre phrase ou votre paragraphe biographique. Allez-y ! C’est bon – cela veut dire que vos personnages vous apprennent des choses sur votre histoire. Il est toujours bon, à n’importe quelle étape du processus, de revenir en arrière et de modifier les premières pages. En fait, ce n’est pas juste bien : c’est inévitable. Et c’est bien. Toutes les corrections que vous pourrez faire maintenant seront des corrections que vous n’aurez pas à faire plus tard, sur un manuscript de 400 pages.

Un autre point important : cela n’a pas à être parfait. Le but de chaque étape de ce processus de construction est de vous faire avancer vers la prochaine étape. Gardez votre mouvement d’avancée ! Vous pouvez toujours revenir en arrière et corriger quand vous comprendrez mieux votre histoire.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Kira
De son sabre, cette guerrière défend son trésor : ses livres
Messages : 2645
Inscription : ven. nov. 20, 2009 3:13 pm
Rang special : Deux ans après
Localisation : De l'autre côté du miroir
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Kira »

J'avais aussi découvert la méthode des flocons via Gaby (merci Gaby :love: ) et je pense qu'en fait elle peut convenir à tout le monde, vu que j'essaie de l'employer pour des raisons inverses à celles de Célia : moi j'ai mon idée de scénario, les principes qui régissent l'histoire et tout... et je construis les personnages à partir de ça (sauf que souvent ils font de la résistance les sales bêtes). Du coup les fiches personnages m'aident bien. (Merci pour ton post, Celia, l'étape 3 me semble très claire).

Avatar de l’utilisateur
alaric
REX-Pitchor : non seulement il ramène les stylos qu'on lui lance, mais il vous fera cracher votre pitch de gré ou de force
Messages : 1374
Inscription : ven. oct. 17, 2008 10:04 pm
Rang special : s'est remis à écrire!
Localisation : Rhône

Re: Des flocons !

Message par alaric »

Très intéressant le sujet! Merci les filles! :merci:

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

Etape 4) A partir de maintenant, vous avez une idée assez claire de ce que sera votre roman, et vous n’y avez passé qu’un jour ou deux (en fait, vous pouvez aussi y avoir passé une semaine, mais ce n’est pas grave) Si l’histoire ne fonctionne pas, vous le savez dès maintenant, et non après avoir passé 500 heures à écrire votre premier jet. Donc maintenant, continuer à développer votre histoire. Prenez-vous plusieurs heures et étendez chaque phrase de votre résumé en un paragraphe entier. Chacun des paragraphes, sauf le dernier, doit finir par un drame. Le dernier doit dire comme finit l’histoire.
C’est une étape pleine de fun, et à la fin de l’exercice, vous aurez un squelette relativement décent de votre roman. Ce n’est pas grave si vous n’arrivez pas à tout mettre dans une seule page. L’important c’est que vous développez les idées qui iront dans votre histoire. Vous étendez le conflit. Vous devriez avoir un synopsis correct pour une soumission…

Etape 5) Prenez-vous un jour ou deux et faites une page de description pour chaque personnage principal et une demi page pour les autres personnages importants. Ces « synopsis pour personnages » doivent raconter l’histoire du point de vue de chacun. Comme toujours, soyez libre de revenir en arrière et de faire des corrections si vous apprenez des choses de la part de vos personnages.

Etape 6) Maintenant, vous avez une histoire solide et un certain nombre de sous-intrigues, une par personnage. Prenez-vous une semaine et étendez votre page de synopsis en un script de quatre pages. C’est très amusant, parce que vous allez dévoiler la grande logique de votre historie et faire des choix stratégique. Ici, vous allez forcément vouloir revenir en arrière et corriger puisque vous avez gagné une meilleure vision de votre histoire et que de nouvelles idées vous arrivent en pleine face.

Etape 7) Prenez de nouveau une semaine et développer votre description des personnages en « fiches de personnages » détaillant tout ce que vous devez savoir sur eux : année de naissance, description physique, histoire, motivation, but, etc. Et le plus important : comment le personnage a-t-il évolué à la fin du roman ? C’est une extension de l’étape 3 et cela va beaucoup vous apprendre sur vos personnages.
Prenez autant de temps que vous le devez pour cette étape, parce que cela vous fait gagner du temps pour plus tard. Quand vous aurez fini ce processus, vous serez prêt à écrire une soumission et à vendre votre roman.
Je trouve le processus détaillé super intéressant ! *-*
J'envoie la fin dans la soirée.
Je n'arrive pas forcément à transmettre le ton de l'auteur en VO, mais il est super agréable à lire, très optimiste et engageant. Ca donne envie d'écrire rien qu'à le lire ^^

Et de rien ^o^
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

Oksana a écrit :Je ne connaissais pas du tout la méthode des flocons... quelque chose à tenter pour moi qui suis désorganisée au possible.
L'exemple de ton histoire, Célia, est très intéressant, j'ai beaucoup aimé (je "bugue" juste sur le nom de la jeune fille, pour moi, il faut un "H" ^.^).
Oksana, je suis super désorganisée aussi (complètement soumise au besoin d'écrire tout, tout de suite), et franchement cet après-midi j'ai bien avancé !
Pour Ermine, il s'agit de l'orthographe trouvé dans un dictionnaire de prénoms médiévaux trouvé sur le net :)
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Aramis
Duchesse de la Patience Infinie (mais bon quand même faut pas exagérer)
Messages : 2342
Inscription : jeu. juil. 30, 2009 10:41 am
Rang special : Grenouille timide
Localisation : Cathédrale

Re: Des flocons !

Message par Aramis »

Célia: j'approuve pour le ton de l'auteur en VO =) mais c'est toujours difficile de le rendre en traduction.
Si la méthode fonctionne aussi bien sur toi, elle devrait pouvoir m'être efficace.
Pour le prénom, c'est juste que je m'appelle ainsi et que je n'avais encore jamais croisé quelqu'un qui utilisait cette orthographe ^_^ C'est sûr que ça renforce le côté médiéval du prénom!
Cycliste
Challenge: Virgile (urban fantasy, romance)
La Chasse fantôme chez Scrineo le 5 mars !

Le panache est, dans un sacrifice qu’on fait, une consolation d’attitude qu’on se donne. E. R.

©Luxia

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

Hoho, l'étape 8 c'est un tableau excel. Ca va plaire à mon bêta ^^ *traduit*
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4039
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: Des flocons !

Message par Celia »

Etape 8) Vous pouvez, ou non, faire une pause maintenant. Mais bon, à un moment donné, vous allez devoir écrire votre roman. Avant de faire ça, il y a quelques petites choses que vous pouvez faire pour rendre ce grand saut plus facile. La première chose à faire est de reprendre votre script de quatre pages et de faire une liste de toutes les scènes que vous allez devoir inclure dans votre roman. Et quel moyen le plus facile de faire cette liste que d’utiliser… une feuille de calcul.
Pour de sombres raisons, cela effraie beaucoup d’écrivains. Oh, l’horreur. Faites avec. Vous avez appris à utiliser un traitement de texte. Les feuilles de calculs sont encore plus simples. Vous avez besoin de faire une liste de scènes, et les feuilles de calcul ont été inventées pour faire des listes. Si vous avez besoin d’un mode d’emploi, achetez un livre. Il y en a des milliers, et l’un d’eux va marcher pour vous. Il vous faudra moins d’une journée pour apprendre ce dont vous avez besoin. Ce sera le meilleur jour que vous aurez. Faites-le.
Faites une feuilles de calcul détaillées des scènes qui émergent de votre script. Faites juste une ligne par scène. Dans une colonne, mettez le personnage dont vous allez avoir le point de vue. Dans une autre (large) colonne, dites ce qu’il se passe. Si vous voulez vous amusez un peu plus, mettez une colonne avec le nombre de page que vous espérez écrire pour cette scène. Un tableau est idéal parce que vous pouvez voir toute votre histoire en un seul coup d’œil, et que déplacer les scènes est alors plus facile.
Mes tableaux finissent habituellement avec une centaine de lignes, une par scène du roman. Faire un bon tableau peut prendre une semaine. Quand vous avez fini, vous pouvez ajouter une colonne pour les numéros de chapitres.

Etape 9) (optionnelle) Reprenez votre traitement de texte et commencer à écrire une description narrative de l’histoire. Prenez chaque ligne de votre feuille de calcul et développez-la en une description de la scène en plusieurs paragraphes. Mettez toutes les lignes de dialogues cool qui vous viennent en tête, et vérifiez que les conflits essentiels sont bien présents. S’il n’y a pas de tension, vous le verrez ici et vous aurez le choix entre en ajouter ou virer la scène.
J’avais l’habitude d’écrire une ou deux pages par chapitres, et je commençais chaque chapitre sur une nouvelle page. Ensuite j’imprimais le tout et rangeais le tout dans un classeur, grâce auquel je pouvais aisément aller d’un chapitre à l’autre ou les corriger. Ce procédé me prenait environ une semaine et à la fin j’obtenais un document d’un cinquantaine de pages que je soulignais de rouge au moment de la rédaction. Toutes les bonnes idées que j’avais le matin était notées dans les marges. Ceci est, en plus, un moyen peu douloureux d’écrire ce synopsis détaillé que tous les écrivains ont l’air de détester. Mais en fait c’est très drôle à faire si vous êtes passés par les étapes 1 à 8 avant. Quand je faisais cette étape, je ne montrais mon synopsis à personne – ce n’était que pour moi. J’aime à penser qu’il s’agissait du prototype, du vrai premier jet. Imaginez : écrire un premier jet en une semaine ! Oui vous pouvez le faire, et vous ne perdez pas votre temps. Mais je préfère être honnête : je ne pense pas avoir besoin de cette étape maintenant, donc je ne la fais plus.

Etape 10) Maintenant, asseyez-vous et commencer à taper le réel premier jet de ce roman. Vous serez surpris par la vitesse à laquelle l’histoire va filer de vos doigts à ce moment-là. J’ai vu des auteurs multiplier par trois leur vitesse d’écriture en une nuit, et produire de meilleur premiers jets que ce qu’ils produisaient habituellement au bout de trois versions.
Vous pouvez croire que toute votre créativité a été consumée par les étapes précédentes. En fait, non, sauf si vous avez trop sur-analysé votre travail au moment du flocon. C’est censé être l’étape fun, parce qu’il y a tout plein de petits problèmes de logique à résoudre. Comment le Héros se sort-il de cet arbre entouré d’alligator et sauve-t-il l’Héroïne qui est dans le bateau incendié ? C’est le moment de dire comment ! Mais c’est fun parce que vous savez déjà que la structure principale du roman fonctionne. Donc vous avez juste à résoudre un nombre limité de problèmes, et donc vous écrivez relativement vite.
A peu près au milieu du premier jet, je prends un moment de répit et je corrige mes documents préparatifs. Parce que oui, ils ne sont pas parfaits ! C’est normal ! Ces documents ne sont pas graves dans le marbre, ils évoluent au fur et à mesure que vous écrivez. Si vous faites bien votre boulot, à la fin du premier jet vous rirez de l’amateurisme de ce tas de brouillons. Et vous serez émerveillés de la profondeur que votre histoire a prise.

C’est tout ! C’est la méthode du flocon de neige. Cela marche pour moi et pour beaucoup de mes amis écrivains. J’espère que cela marchera pour vous.
Et voilà !
Encore une fois la traduction n'est vraiment pas parfaite (1. c'est pas mon boulot ; 2. j'ai fait ça à l'arrache) mais l'esprit de la méthode est là.
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Répondre