[A] Les descriptions et vous

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Syven
Pinky Gothan (transforme les cauchemars en rêves)
Messages : 5992
Inscription : dim. juil. 09, 2006 3:03 pm
Rang special : Arf
Localisation : Hondreuse, Cité des Mages
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Syven » jeu. avr. 21, 2011 1:44 pm

Ouais, comme Iluinar. A tirer un trait hâtif sur les descriptions, on risque très vite d'oublier le "show, don't tell", et de tomber dans le tell ce qui crée une grosse frustration chez le lecteur.

Pas de description, pas d'ambiance. Il y a plein de façon de décrire les choses, mais le but c'est de faire chausser les baskets du perso au lecteur. Le lecteur a besoin de s'immerger, de sentir la grêle lui percer la peau, ses pieds patiner sur la neige durcie, et la forêt blanche mais sombre prête à l'avaler. Bien sûr, le perso traverse la forêt. On peut dire qu'il traverse la forêt en pleine tempête de neige. Mais le lecteur, il veut avoir l'impression d'y être.
Les chroniques de Siwès sont complètes et dispo aux Editions du Riez ! Le tome 3 de la Balance Brisée, Elémentale, sort en novembre aux éditions Castelmore !
Ecriture et techniques sur mon blog

anonyme

Re: Les descriptions

Message par anonyme » jeu. avr. 21, 2011 1:59 pm

Mais le lecteur, il veut avoir l'impression d'y être.
Curieux ta façon de voir les choses Syven. Je ne vois pas les choses ainsi.
Dans le roman, c'est l'histoire qui m'interesse et donc l'aventure du héros. Ce que je demande à l'auteur c'est pas de m'immerger dans un monde de sa création (j'ai largement autant d'immagination que lui) , mais que l'histoire qui justifie le roman soit dignement vécu par le héros (qu'elle soit surprenante, intriguante, fabuleuse, ... en un mot digne d'intéret).
Qu'a travers le héros, je vive une aventure digne de mon investissement (en temps et argents).

A travers le roman je suis un spectateur (pas un acteur), j'assite à une histoire. et comme pour un film, j'espère que le réalisateur a bien choisi les acteurs afin que je vive ce spectacle à fond.

Flammy

Re: Les descriptions

Message par Flammy » jeu. avr. 21, 2011 2:06 pm

Dans le roman, c'est l'histoire qui m'interesse et donc l'aventure du héros. Ce que je demande à l'auteur c'est pas de m'immerger dans un monde de sa création (j'ai largement autant d'immagination que lui) , mais que l'histoire qui justifie le roman soit dignement vécu par le héros (qu'elle soit surprenante, intriguante, fabuleuse, ... en un mot digne d'intéret).
Tout dépend après du roman et du lecteur. Je me rappelle d'un livre où toute l'aventure du héros, c'était d'aller chercher gagner de l'argent à travers le monde pour sauver je sais plus quoi de la ruine. Et on ne pouvait pas dire qu'il croulait sous les aventures épiques. Mais j'avais adoré ce roman parce que le monde était vraiment très bien transcrit, très original et on avait vraiment l'impression d'y être. Parfois il n'y a pas besoin de lutte épique, juste un monde intéressant pour faire un bon livre. Dans ces cas-là, les descriptions sont essentielles et passent au premier plan, avant l'action. Ce qui était prenant, ce n’était pas l’aventure, mais toutes les ambiances dépeintes.

Bref, comme on peut faire un bon roman avec que de l’action, on peut aussi faire un bon roman avec pratiquement que des descriptions.

Avatar de l’utilisateur
Sytra
La Grande Mytra
Messages : 3473
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Sytra » jeu. avr. 21, 2011 2:15 pm

anonyme a écrit :Dans le roman, c'est l'histoire qui m'interesse et donc l'aventure du héros. Ce que je demande à l'auteur c'est pas de m'immerger dans un monde de sa création
Alors pourquoi lire de la SFFF ?
Je veux dire, les deux points sont importants. Montrer un monde sans une histoire revient à faire un guide touristique, ou un livre d'univers pour Jeux de Rôles. Mais montrer une histoire sans s'intéresser au monde... alors autant écrire/lire de la blanche ou de la noire, car on passe complètement à côté d'un des intérêts majeurs de la SFFF.

L'Imaginaire est là pour nous emmener en voyage, nous déconnecter de notre vie de tous les jours, nous faire rêver ou trembler ! :mage: En tout cas, c'est comme ça que je le conçois. Et pour ça, même si je ne suis pas une grande fan des descriptions à rallonge, il faut tout de même que je plonge dans cet univers qu'on me propose ou que je veux proposer à mon lecteur. Je rejoins tout à fait Syven sur cet aspect. Comment vibrer avec les personnages si l'on ne sent pas vivre le monde autour d'eux ? Comment partager leur émerveillement à la découverte d'une cité si l'on a pas une belle description qui nous présente en quoi cette cité est extraordinaire ?
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 1er jet : Byakko
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Plume de plomb

Re: Les descriptions

Message par Plume de plomb » jeu. avr. 21, 2011 2:20 pm

Je plussoie Flammy.
Iluinar a écrit :A ma lointaine époque, on voyait encore des trucs comme PacMan ou Space Invaders, avec du graphisme à gros pixels. Pour moi, un roman sans descriptions, c'est un peu ça.
Je suis tout à fait d'accord. La description a un poids important sur l'intérêt d'une histoire.

Personnellement, si le héros vit une sublime aventure, digne d'intérêt, j'ai aussi envie de connaître le monde dans lequel il évolue. Nous avons tous assez d'imagination pour visualiser le décor, le_conteur, mais l'ambiance du texte, c'est aussi ce qui te fais frissonner, rire, ... et selon moi, sans description, comment découvrir, connaître l'ambiance qui tourne autour du héros ? On peut aussi se l'imaginer mais alors, quitte à s'imaginer aussi notre héros et sa quête.

Avatar de l’utilisateur
Syven
Pinky Gothan (transforme les cauchemars en rêves)
Messages : 5992
Inscription : dim. juil. 09, 2006 3:03 pm
Rang special : Arf
Localisation : Hondreuse, Cité des Mages
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Syven » jeu. avr. 21, 2011 2:20 pm

anonyme a écrit :
Mais le lecteur, il veut avoir l'impression d'y être.
Curieux ta façon de voir les choses Syven. Je ne vois pas les choses ainsi.
Personnellement, ce que je trouve curieux, c'est ta propension à détourner la discussion qui tournait autour des descriptions pour la faire dévier sur ce que tu aimes dans les romans.

La description a pour fonction d'aider le lecteur à se projeter dans un roman. Sans cela, il ne vivra pas d'aventure. Il suffit un tant soit peu de s'intéresser aux nombreux commentaires qui fleurissent en particulier sur le web (j'adore les lecteurs de babelio et de livraddict) pour s'en rendre compte. Les reproches sur les descriptions sont soit le manque, soit la surabondance. Tout le problème consiste à en écrire assez pour que cela convienne au public du bouquin en question.

Sans oublier que la plupart du temps, en fonction du genre il y a des codes à respecter, même sur les descriptions.
Les chroniques de Siwès sont complètes et dispo aux Editions du Riez ! Le tome 3 de la Balance Brisée, Elémentale, sort en novembre aux éditions Castelmore !
Ecriture et techniques sur mon blog

Avatar de l’utilisateur
Ellie
Batracien
Messages : 246
Inscription : mer. févr. 14, 2007 12:23 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Ellie » jeu. avr. 21, 2011 2:34 pm

Moi, je ne vois pas comment un auteur pourrait se passer de descriptions, surtout dans les littératures de l'imaginaire. En fantasy, le monde, l'environnement sont des éléments essentiels, presque des personnages et doivent être décrits pour nous plonger dans l'ambiance.
Ben la question j'ai l'impression que c'est pas de se passer complétement de description, mais de savoir si c'est un point d'appui de l'oeuvre ou pas... perso en tant que lectrice je sais qu'une intrigue centrée sur les dialogues et où il y a peu de description, c'est un truc qui me va et auquel je vais prendre du plaisir (ça m'arrive même d'apprécier de lire des pièces de théâtre ou des scripts de films, après tout :p). Quand je lis un bouquin où il y a de superbes descriptions, je vais me dire «ouah, c'est bien écrit», être jalouse parce que je serais jamais capable d'écrire un truc pareil, et puis au bout de deux lignes je vais me mettre à survoler.

Après en tant qu'auteure, j'irais pas dire «je vais mettre aucune description et ça ira très bien», mais de mon point de vue ce serait idiot d'essayer d'en faire beaucoup plus alors que ça me gonfle et que je le fais mal.

Cela dit, en tant qu'handicapée de la description, j'ai l'impression que j'y arrive quand même vachement mieux quand j'écris à la première personne et avec un style oral et familier : je suis incapable de faire de vrais descriptions, mais j'aime bien laisser ma narratrice faire des commentaires tout à fait subjectifs, quitte à ce que ça parte en divagations complètes.
Comment partager leur émerveillement à la découverte d'une cité si l'on a pas une belle description qui nous présente en quoi cette cité est extraordinaire ?
Je pense que ça dépend aussi du genre. Parce que bon, en ce moment j'écris surtout du fantastique ou de la bit-litt et je pense pas que ce soit primordial de faire partager l'émerveillement de mes personnages à découvrir le métro et la banlieue lilloise :D

Plus sérieusement, je pense que la SFFF c'est quand même assez large pour qu'il y ait aussi des histoires où faire découvrir un monde, c'est plutôt secondaire et où on est pas spécialement emmené en voyage. Ce qui veut pas dire que les descriptions sont forcément complétement superflues pour autant, mais bon, on peut peut-être éviter les trucs du genre «si tu mets pas ça, c'est pas la peine de faire de la SFFF»...

Avatar de l’utilisateur
takisys
Grenouille à quatre roues
Messages : 4960
Inscription : jeu. mars 31, 2011 7:37 pm
Rang special : Dragon dyslexique
Localisation : Au coeur d'une faille spatiotemporelle
Contact :

Re: Les descriptions

Message par takisys » jeu. avr. 21, 2011 2:42 pm

Ellie a écrit :Plus sérieusement, je pense que la SFFF c'est quand même assez large pour qu'il y ait aussi des histoires où faire découvrir un monde, c'est plutôt secondaire et où on est pas spécialement emmené en voyage. Ce qui veut pas dire que les descriptions sont forcément complétement superflues pour autant, mais bon, on peut peut-être éviter les trucs du genre «si tu mets pas ça, c'est pas la peine de faire de la SFFF»...
Entièrement d'accord avec toi. et j'appuierais tout particulièrement sur la dernière phrase. l'intolérance et les aprioris ça me fiche des pustules, et c'est pas seyant à mon teint vert olive. :coah:
Challenge en cours : Plan B
Cycle terminé : Machines & Machinations
Les Enfants du Passé chez Voy'el
La Débusqueuse de Mondes chez le Peuple de Mü
BLOG/Site

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Reine du shooting photo
Messages : 11939
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Roanne » jeu. avr. 21, 2011 2:54 pm

Je recentre la conversation car pour ma part, j'estime que chaque roman est différent et ce n'est pas la présence ou l'absence de description que je juge (en tant que lectrice) mais leur qualité, la façon dont elles sont amenées et ce qu'elles apportent à l'intrigue (ou pas).

Du coup, je comprend le désarroi de ceux qui ont l'impression, en se relisant, que leurs descriptions sont (vous pouvez cocher autant de choix que vous le souhaitez) :
- bancales,
- qu'elles tombent comme un cheveu sur la soupe,
- qu'elles "cassent" l'action
- qu'elles ne sont pas claires
- qu'elles font revue encyclopédique
- qu'elles sont insuffisante pour visualiser le décor de l'action
- etc : liste non exhaustive.

Pour ma part j'ai trouvé comment palier à mes soucis à ce niveau : j'écris ce que je dois décrire quand je sais que j'ai besoin d'une description à un moment donné sans trop y perdre de temps si je sens que ça coince, que ça ne "vient pas tout seul".
Quitte à surligner pour bien mettre en valeur ce passage que je SAIS bancal.
Ensuite je me relis - parfois à plusieurs semaines de là - et je cogite à la façon dont je peux :
- soit réécrire au propre l'ensemble du passage de description
- soit le glisser (avec plus ou moins de bonheur et de finesse) dans l'action.

Pour moi cette dernière solution c'est le top du top : décrire sans en avoir l'air.

Quelqu'un citait le métro Lillois.
Je n'ai JAMAIS mis les pieds à Lille, qu'est-ce que le métro peut avoir comme caractéristique qu'on ne retrouve pas ailleurs et qui peut enrichir le récit, me permettre de le visualiser et d'avoir l'impression d'être à Lille précisément et non dans n'importe quelle autre ville, anonyme ?
C'est plutôt à ces questions là qu'il faut répondre avant tout, en tant qu'auteur, pour aborder des passages qui vont planter le décor pour ses lecteurs.

Après, chaque auteur est libre, certains vont avoir besoin de décors épurés (voir inexistant) d'autre au contraire vont les surcharger, il existe aussi une catégorie d'auteurs pour lesquels le décor est un personnage à part entière.
Il n'y a pas de vérité en la matière, juste des sensibilités différentes et le besoin que cela serve l'intrigue et les lecteurs.

On est libre de mettre ce que l'on veut dans nos romans. Mais il faut effectivement cogiter pour que les lecteurs les reçoivent au mieux.
On ne peut pas plaire à tous les lecteurs mais il y a des erreurs à éviter pour que le lectorat visé par un texte ne sorte pas de sa lecture à tout bout de champ et pour être au final déçu...

(note : j'en connais au moins une qui a ajouté près de 130 000 sec, en grande partie sur le début de son roman, parce que tous ses lecteurs lui ont réclamé une meilleure visualisation des décors, de façon unanyme ^^ - je ne parle pas de moi)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
Je suis aussi sur Wattpad.
RDV le 1er décembre pour découvrir "On s'en occupe", co-écrit avec Chapardeuse.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10573
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Beorn » jeu. avr. 21, 2011 3:00 pm

Iluinar a écrit :Je ferais un parallèle avec les jeux vidéos. A ma lointaine époque, on voyait encore des trucs comme PacMan ou Space Invaders, avec du graphisme à gros pixels. Pour moi, un roman sans descriptions, c'est un peu ça.
^^
J'aime beaucoup la comparaison !

En tant qu'auteur, j'ai de plus en plus de mal à détacher les descriptions du reste.
Si je décris un combat, c'est de l'action ou de la description ?
Si un personnage décrit à un copain un lieu ou une personne, c'est une description ou un dialogue ?
S'il entre dans une maison hantée qui fait peur à chaque pas, c'est une description ou une ambiance ?

Je pense qu'une bonne description, c'est quelque chose qui vous plonge dans la scène comme si vous y étiez, qui vous décrit tout ce qui se passe, mais d'une telle manière que vous ne vous dites jamais : "tiens, une description".

EDIT : désolé, plein de posts croisés entretemps
Blog : Les conseils de Tonton Beorn / Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1 Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale

anonyme

Re: Les descriptions

Message par anonyme » jeu. avr. 21, 2011 3:06 pm

Je suis assez d'accord avec toi Roanne,
je pense qu'en faite il y a deux familles d'auteurs:
- Ceux qui ont un monde avec une histoire qui s'y déroule.
- Ceux qui ont une histoire qui se déroule dans un monde.

Dès lors, on voit bien ou se trouve la priorité pour chacun.

une nouvelle fois, tous les goûts sont dans la nature :)

Avatar de l’utilisateur
Sytra
La Grande Mytra
Messages : 3473
Inscription : jeu. déc. 09, 2010 12:29 pm
Rang special : Batracienne occitane
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Sytra » jeu. avr. 21, 2011 3:07 pm

Eh, oh, attendez, je n'ai jamais dit qu'il fallait absolument faire des descriptions de cités merveilleuses pour écrire de la SFFF !

Disons que ma réaction était par rapport à une autre remarque disant que ce qu'on demandait à l'auteur, c'était de nous présenter une histoire digne d'intérêt, mais pas de nous plonger dans un univers. C'est sur ce dernier point que je ne suis pas d'accord. Bien sûr qu'il y a des catégories de la SFFF (notamment dès qu'on est sur Terre), où l'on va bien moins chercher les descriptions. C'est d'ailleurs le cas dans mon challenge 1er jet, qui est de l'anticipation. Mais reconnaissez qu'il y a tout de même une large partie de la SFFF (surtout en SF et fantasy), où l'auteur nous emmène bien loin de la Terre. Dans ces romans-là, l'univers n'est-il pas aussi intéressant que l'histoire ou les personnages ? Ne va-t-on pas les lire justement parce qu'on a envie de s'évader et de se plonger dans des mondes différents ?

Enfin bref, comme l'a fait remarqué Syven, ce n'est pas là le sujet d'origine de la discussion.
Personnellement, la grosse difficulté que je rencontre quand j'écris mes descriptions, c'est que je suis beaucoup trop visuelle. Je vais avoir en tête une sorte de film, et j'ai tendance à le retranscrire tel quel sur le papier. Sauf que ça ne passe généralement pas bien à l'écrit. C'est plat, sans émotions, ça n'emporte pas mon lecteur. Donc, dans un premier temps, je me force à suivre un conseil que m'avais donné Jean-Claude Dunyach : utiliser les cinq sens, et pas seulement la vue. Ca permet déjà d'enrichir la description, de la rendre un peu plus "réelle". Ensuite, en lisant les différentes remarques qui ont été faites sur ce fil, je me suis rendue compte que ce qui manquaient beaucoup à mes descriptions, c'est un côté "subjectif". Celui qui permet de connaître le ressenti et les réactions des personnages face à ce qu'on est en train de décrire. Et donc, incidemment, celui qui fait passer l'émotion. Je vais donc m'atteler à ajouter cet aspect dans mes prochaines descriptions... :lect:
Dernière modification par Sytra le jeu. avr. 21, 2011 3:17 pm, modifié 1 fois.
Esclave consentante de Mère Fouettarde
Challenge 1er jet : Byakko
Sytra no Yume, mon blog
Des auteurs à l'Ouest, notre site d'auteurs avec Chapardeuse, Elikya et Roanne

Rin

Re: Les descriptions

Message par Rin » jeu. avr. 21, 2011 3:09 pm

takisys a écrit :l'intolérance et les aprioris ça me fiche des pustules, et c'est pas seyant à mon teint vert olive. :coah:

Il me semble que l'on est loin, mais alors vraiment très loin de ce qu'à voulu dire Sytra.
(Je lui laisse le soin d'approfondir son avis)



Maintenant ce fil n'est pas la pour faire guéguerre entre les gens, ni pour exprimer des jugements. Il a été crée pour exprimer des avis, partager des expériences, bref : échanger. Comme sur tout bon forum d'entre-aide.
Prière, s'il vous plait, d'éviter de vous lancer des piques plus ou moins discrètes. Depuis ce matin on flirte dangereusement avec la mauvaise ambiance.
Dans le cas contraire je demanderai à un modo de venir calmer, voire de faire verrouiller le sujet si cela dégénère encore plus, ce qui serait dommage vu que pas mal d'astuces sont sympathiques.

Je ne suis pas modératrice mais c'est quand même moi qui ai crée ce sujet, et cela me dérange fortement de voir des gens se prendre la tête dessus.
(J'espère en disant cela que je n'outre-passe pas mes droits de simple tétard sur la "hiérarchie" du forum, car ce n'est vraiment pas mon but. Juste, je ne supporte pas les discussions où la mauvaise ambiance est de mise, ni que ce soit mon fil qui en soit la cause. J'espère également ne pas froisser d'autres grenouilles, ce n'est pas non plus ce que je veux.)

Merci.





PS :Syven, aurais-tu des précision à faire sur les fameux codes ? Cela pourrait tous nous apporter un plus je pense.


Edit : Grillée par Roanne et Beorn et Sytra (je suis longue à taper), merci de recentrer :)
(Me faut vous lire maintenant ! :) )

Avatar de l’utilisateur
Roanne
Reine du shooting photo
Messages : 11939
Inscription : dim. juil. 09, 2006 6:42 pm
Rang special : Super Roanne
Localisation : Avec les lutins de l'Hermitain
Contact :

Re: Les descriptions

Message par Roanne » jeu. avr. 21, 2011 3:13 pm

Heu, anonyme, je t'avoue que je ne comprends pas trop le distingo entre tes deux types d'auteurs mais je crois saisir ce que tu veux dire. ^^
(mince, le temps que j'écrive, déjà 2 autres posts dans l'intervale...)

A titre personnel, je suis d'accord avec Beorn : la bonne description, c'est celle qu'on ingurgite sans même sans rendre compte.

C'est un peu comme quand on mange une tarte tatin avec une cuiller de crème fraîche : il y a la pâte, les pommes, le caramel et la crème, ça forme un tout si c'est bien préparé et cuit, avec de bonnes matières premières.
Si la pâte est mal faite, trop cuite, pas assez, ça attire l'attention et ça empêche de se concentrer sur l'ensemble des saveurs. On ne sent que la pate et c'est ce qui reste en fin de repas. Que la pate n'était pas bonne.

Bah c'est un peu l'effet que peut faire une description pas forcément mauvaise en soi, mais mal amenée. Et contourner le problème en retirant complètement la pate, ce n'est pas forcément une solution.
La compote qui reste peut en effet être excellente et se suffir.
Mais si l'amateur de pommes voulait une tarte et rien d'autre, le cuisinier à râté son coup... ;)
Site partagé avec Chap', Elikya et Sytra : Des auteurs à l'ouest.
Je suis aussi sur Wattpad.
RDV le 1er décembre pour découvrir "On s'en occupe", co-écrit avec Chapardeuse.

Avatar de l’utilisateur
blackwatch
A atteint la Lune et les Etoiles
Messages : 17605
Inscription : mer. juil. 26, 2006 1:59 pm
Rang special : Batracien
Localisation : SNCB Survivor
Contact :

Re: Les descriptions

Message par blackwatch » jeu. avr. 21, 2011 3:14 pm

J'espère en disant cela que je n'outre-passe pas mes droits de simple tétard sur la "hiérarchie" du forum, car ce n'est vraiment pas mon but
Tu fais un bon rappel : l'ambiance de ce forum se veut cordiale et propice à la discussion, et non pas un espace pour des propos inutiles et non productifs.

Répondre