[A] Truby : le personnage secondaire

Sujets inactifs depuis un an ou plus

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

[A] Truby : le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 9:31 am

Je continue avec la série de fils sur le livre de John Truby Anatomie du scénario (Anatomy of story).
Comme je l'ai déjà dit, il ne s'agit pas de mon opinion ni de ma réflexion personnelle, il s'agit des concepts de M. Truby.
Et bien entendu, je schématise et simplifie à outrance, car cette question fait l'objet d'un chapitre entier dans le livre, donc ceux qui l'ont lu, n'hésitez pas à nuancer et préciser les choses.

Je pense que la vision de M. Truby sur le personnage secondaire est intéressante et j'y souscris complètement.

[les autres fils :
Faiblesse morale du héros
Le conflit dans lieu resserré
Le choix de l'adversaire
"L'arène" ou l'unité de lieux]
En anglais, on appelle ce genre de personnage "side character", mot-à-mot, le "personnage à côté".
Cette précision est importante pour comprendre la suite, car le français, avec "secondaire" insiste sur le fait que ce personnage est "moins important" alors que l'anglais insiste sur le fait qu'il est "parallèle" à l'action principale.
Or c'est bien l'idée de John Truby.

Le personnage secondaire ne poursuit pas le même but que le personnage principal, ce n'est donc pas forcément un ennemi ni un allié (il peut être aussi tout cela, mais ce n'est pas son rôle principal).

Ex : Lando Calrissian, dans "l'Empire contre-attaque". [pour ceux qui n'ont pas vu le film : attention, des spoilers suivent...]

1) Il possède son propre but, ses obstacles, sa "faiblesse morale" (cf le fil du même nom, voire plus haut)
But de Lando : protéger sa colonie de l'Empire
Obstacle : la puissance militaire de l'Empire
Faiblesse morale de Lando : c'est un lâche (il trahit son ami Han qui est mis en congélation et envoyé à Jabba)

2) Ce but ressemble à celui du personnage principal ou entre en résonance avec lui
Protéger la colonie de l'Empire, c'est chercher une forme de liberté et s'opposer à l'Empire.
Han Solo, lui, lutte pour la liberté dans la galaxie et cherche à détruire l'Empire.
Ces buts ne sont pas les mêmes, mais ils sont proches, ils ont le même thème commun.

3) Toutefois, le personnage secondaire n'utilise pas les mêmes moyens pour l'atteindre
Lando, dont le but est noble, pactise avec l'Empire et trahit son ami Han Solo.

4) Il créé une mini-intrigue complète autour de lui, liée à l'intrigue principale (avec un but, un conflit, une révélation)
Lando finit par se rendre compte de son erreur, il a la révélation de sa faiblesse et décide d'aider Leila et les droïdes à s'échapper, quitte à compromettre l'avenir de sa colonie.

5) Le personnage secondaire a une fonction dans le récit : caractériser le personnage principal par contraste
Cela met en lumière le caractère de Han Solo : lui n'a pas trahi ses amis. Pendant tout le film, par son habileté, son astuce, son courage, il se cesse jamais de se battre contre les troupes de l'Empire malgré les dangers.

Vous me direz, Han Solo n'est pas le personnage principal... Pff, c'est vrai que c'est difficile de trouver un exemple qui soit assez connu pour parler à tout le monde et qui rentre dans la bonne case. Disons que Han Solo, surtout dans cet épisode, a quasiment les attributs d'un personnage principal dans son intrigue à lui, pendant que Luke est occupé à batifoler avec Yoda.

Truby indique que le (ou les) personnage secondaire n'est pas un élément obligatoire. Cependant, c'est un bon outil pour donner de la profondeur au personnage principal. C'est également un outil pour renforcer la "structure" du récit, c'est à dire l'unité entre toutes ses parties (le récit continue de tourner autour des mêmes thèmes, les personnages sont liés entre eux, etc.).

Notez que Lando Calrissian n'est qu'un exemple. Le personnage secondaire peut aussi agir de façon plus sympathique ou plus habile que le personnage principal et, de cette façon, mettre en lumière les échecs de celui-ci. Tout dépend du récit que l'on veut écrire...
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4577
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Elikya » lun. mai 07, 2012 10:12 am

:merci: pour l'ouverture de ce sujet, Beorn.

Pour ma part, j'ai du mal avec les personnages secondaires, ceux qui ne sont pas des héros, qui ne s'opposent pas aux héros, mais qui sont plus que des figurants dans le décor. Kira me l'avait d'ailleurs fait remarquer dans Iceltane.

Il me semble que Truby dit que le truc pour les réussir, c'est de bien choisir leur objectif. Un objectif qui soit proche du héros mais qui permette, en effet, de montrer leur différence par rapport au héros du point de vue moral. Et bien... ça me semble pas gagné.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 10:20 am

Dans Iceltane, c'est Nina le personnage secondaire.
C'est une alliée dans la première partie, mais après, c'est surtout un personnage secondaire avec un but (conquérir le beau X, je n'en dis pas plus) une méthode (s'effacer complètement au profit de sa copine, puis jouer la "bonne amie")... Nina permet de mieux cerner/caractériser le personnage principal qui, elle, n'agit pas du tout de la même manière pour atteindre ses buts.
Elikya a écrit :qui ne s'opposent pas aux héros,
Si, c'est une possibilité.
Avec Lando, on voit que le personnage secondaire peut s'opposer au héros (Lando les trahit et les livre à Dark Vador, Han est fait prisonnier...). Les personnages peuvent avoir plusieurs fonctions : personnage secondaire, ennemi, allié, faux-ennemi, faux allié...
De plus, cela peut évoluer au cours du récit en fonction des retournements de situation.
En l'occurrence, je dirais que Lando est d'abord un "faux-allié" (il fait semblant de les aider alors qu'il leur tend un piège)
Puis c'est un "faux-ennemi" (il brise son pacte avec l'Empire et permet à Leya de s'enfuir)
Mais l'analyse du tout fait de lui un "personnage secondaire" (but proche/faiblesse morale/moyens différents/révélation)
Et dans Le retour du Jedi, il n'est plus qu'un "simple allié".
...
Bref, ça change souvent ! ;)
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Selsynn
Messages : 978
Inscription : mar. août 11, 2009 2:06 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Selsynn » lun. mai 07, 2012 10:33 am

A la suite de la lecture de cet article (au fait, merci Beorn de faire partager ta lecture et tes interrogations !), je me demande comment on distingue personnage secondaires et personnages principaux, notamment dans les romans avec pleins de personnages. Je croyais qu'un personnage secondaire ne faisait pas parti de l'action principale, de l'intrigue principale, mais finalement, je me rends compte que mon analyse me semble particulièrement naïve.

Dans le Seigneur des anneaux, Gollum est il un personnage secondaire ou principal ? Car il est à la fois allié et opposant, avec des buts clairs. Pour autant, il ne reste pas tout du long de l'histoire. Mais sans lui, l'anneau ne serait jamais détruit. De par son role dans l'intrigue, je le classerais naturellement dans les personnages principaux.
Pareil pour Merry et Pippin ? Sont-ils réellement des personnages principaux (ils font partie de la compagnie) ou ne sont-ils que des personnages secondaires ? (le but étant de détruire l'anneau, ils ne font pas grand choses, et sont quand même des boulets dans l'histoire, à quelques reprises)

Dans le même ordre d'idée, les parents / la famille de n'importe quel histoire (héros enfant ou adolescent), sont-ils automatiquement des personnages secondaires ou principaux, ou est-ce que leur proximité n'implique pas automatiquement leur importance ? (j'ai pas d'exemple plus précis qui me vient cette fois-ci)

Cette discussion me semble presque plus intéressante que les autres, mais je crois que c'est surtout du aux questions que je me pose en ce moment sur mon écriture.
Selsynn
Rêveuse invétérée - N'hésitez pas à me relancer si j'ai promis quelque chose
Challenge 1er jet / Nano - Modération

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 10:53 am

Selsynn a écrit :Je croyais qu'un personnage secondaire ne faisait pas parti de l'action principale, de l'intrigue principale,
Pour ma part (et c'est aussi ce que dit Truby, je crois), je pense que si : le personnage secondaire fait aussi partie de l'intrigue principale. Le fait qu'il ait sa propre intrigue à résoudre ne l'en empêche pas et cela pour deux raisons :
1) son intrigue secondaire est en résonance avec l'intrigue principale (par ex : Pipin et Merry ont une intrigue secondaire avec les Ents, mais ils cherchent toujours à abattre Saroumane, l'homme qui veut l'anneau et a été perverti par ce désir) ;
2) cela ne l'empêche pas de participer physiquement à l'intrigue principale (Pipin et Merry sont avec Frodon pendant tout le tome 1). Bien souvent, le personnage secondaire aura un rôle d'"allié" ou d'"adversaire" en plus de son rôle de personnage secondaire.
Selsynn a écrit :je me demande comment on distingue personnage secondaires et personnages principaux, notamment dans les romans avec pleins de personnages.
Dans la plupart des histoires, les choses sont assez simples : le personnage principal est celui qui a le but le plus difficile à atteindre et, dans le système de Truby, la plus forte "faiblesse morale" à surmonter. C'est aussi celui qui porte de la manière la plus emblématique ou la plus forte les thèmes qu'on a choisi d'aborder dans notre récit.
(je sais, c'est facile à dire, mais ce n'est pas toujours aussi simple à démêler...)
Dans certaines histoires, cependant -et là je pense aux séries télé ou au Trône de fer- l'histoire est immense, il existe de nombreux thèmes différents et plusieurs récits très nettement séparés (par la distance géographique, les thèmes, un grand nombre de page etc.).

Truby ne dit rien à ce sujet et à vrai dire, je n'ai jamais trouvé de réponse qui me satisfasse dans les bouquins de scénarisation.
Mon opinion là-dessus, c'est que ce sont des récits où coexistent plusieurs récits sans qu'aucun d'eux ne vraiment plus important que les autres. Ou plus exactement, dans certaines partie de l'histoire, tel récit sera plus important et les autres seront secondaires. Et dans d'autres parties du roman, ce sera l'inverse.
Ces histoires sont si grandes (séries télé en plusieurs dizaines d'épisodes, roman fleuve avec plus de dix tomes) qu'elles supportent la coexistence de plusieurs récits.
Selsynn a écrit :Dans le Seigneur des anneaux, Gollum est il un personnage secondaire ou principal ?
Ce n'est certainement pas le personnage principal.
D'ailleurs celui-ci est clairement Frodon (ce qui ne veut pas dire que ce soit forcément le plus sympathique ou le plus marquant, mais c'est celui qui a le but le plus difficile à atteindre, le plus en adéquation avec le thème et le plus important pour tous les autres).

Pour ma part, je pense qu'on peut considérer Gollum comme un "personnage secondaire" à la Truby, bien que cela puisse se discuter.
-Il a un but proche du héros : récupérer l'anneau (cela entre en résonance avec celui de Frodon, qui est de détruire l'anneau)
-Il a une faiblesse morale : il est prêt à tuer pour l'anneau (et il trahit d'ailleurs Frodon)
-Il a une forme de "révélation" (même si ce n'est pas une vraie révélation, seulement un faux-pas involontaire, mais ô combien symbolique et important) puisqu'il détruit l'anneau.
-Son attitude vis-à-vis de l'anneau est une manière permanente de mettre en lumière le comportement de Frodon (va-t-il se mettre à ressembler à Gollum ou va-t-il conserver son humanité ? Est-il en train de sombrer ou non, d'appeler l'anneau "mon précieux" ?)

On peut aussi le voir d'abord comme un "faux-ennemi" puis un "faux -allié" (car son but s'oppose quand même à celui du héros), mais je pense que dans ce cas, on perd une dimension importante du personnage.
Selsynn a écrit :Dans le même ordre d'idée, les parents / la famille de n'importe quel histoire (héros enfant ou adolescent), sont-ils automatiquement des personnages secondaires ou principaux, ou est-ce que leur proximité n'implique pas automatiquement leur importance ? (j'ai pas d'exemple plus précis qui me vient cette fois-ci)
Les liens de parenté n'ont a priori pas d'influence sur le rôle du personnage, je dirais.
Les parents peuvent être de simples figurants qui n 'apparaissent qu'une fois ou deux pour le décor, ils peuvent être des alliés, des ennemis, des personnages secondaires ou un peu de tout cela... tout dépend de l'intrigue.
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Elikya
Petit escargot vaillant
Messages : 4577
Inscription : ven. mai 29, 2009 12:47 pm
Localisation : Entre terre et ciel

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Elikya » lun. mai 07, 2012 10:54 am

Tu as raison, Beorn, il est effectivement plus intéressant de planter un personnage secondaire qui va être amené, au moins lors d'un passage de l'histoire, à s'opposer au héros. Toute de suite, cela introduit plus de tension, plus de questions de loyauté, plus de retournements possibles... C'est peut-être pour ça que j'ai du mal avec les miens.
je me demande comment on distingue personnage secondaires et personnages principaux, notamment dans les romans avec pleins de personnages. Je croyais qu'un personnage secondaire ne faisait pas parti de l'action principale, de l'intrigue principale, mais finalement, je me rends compte que mon analyse me semble particulièrement naïve.
Je dirais que le personnage secondaire ne fais pas partie de la ligne de désir du héros, ligne de désir qui décris comment le héros et ses adversaires s'affrontent pour atteindre un objectif. Le personnage secondaire a sa propre ligne de désir, mais la façon dont il essaie d'atteindre son objectif contraste avec celle du héros.

Je reprends tes exemples :
– Pour moi Gollum est un personnage secondaire, car il a une ligne de désir différente de celle des héros : il ne veut pas lutter contre Sauron, il veut garder l'anneau pour lui, et que sa ligne de désir contraste avec celle de Frodon. Il incarne ce que Frodon pourrait devenir s'il cédait à l'attrait de l'anneau. Son désir égoïste s'oppose au désir altruiste de Frodon et de ses amis.

– Je considère aussi Merry et Pippin comme des personnages secondaires : ils cherchent aussi à sauver le monde, mais leur façon légère et puérile de le faire contraste avec la gravité des personnages principaux.

– La famille et les enfants peuvent tenir n'importe quel rôle à mon avis. Un héros avec une ligne de désir et des faiblesses propres, un adversaire qui attaque la faiblesse du héros, un personnage secondaire qui essaie de résoudre un problème parallèle, ou le même problème avec une approche différente.
Elikya-Merveilleuse, de la Maison du trèfle à Nomorgame
Mon challenge : Les ailes du Phénix
Mon site internet
"Ma page facebook"

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 11:02 am

Elikya a écrit :Je dirais que le personnage secondaire ne fais pas partie de la ligne de désir du héros, ligne de désir qui décris comment le héros et ses adversaires s'affrontent pour atteindre un objectif. Le personnage secondaire a sa propre ligne de désir, mais la façon dont il essaie d'atteindre son objectif contraste avec celle du héros.

Je reprends tes exemples :
– Pour moi Gollum est un personnage secondaire, car il a une ligne de désir différente de celle des héros : il ne veut pas lutter contre Sauron, il veut garder l'anneau pour lui, et que sa ligne de désir contraste avec celle de Frodon. Il incarne ce que Frodon pourrait devenir s'il cédait à l'attrait de l'anneau. Son désir égoïste s'oppose au désir altruiste de Frodon et de ses amis.

– Je considère aussi Merry et Pippin comme des personnages secondaires : ils cherchent aussi à sauver le monde, mais leur façon légère et puérile de le faire contraste avec la gravité des personnages principaux.
Exactement !
On a dit un peu la même chose tu le fais d'une manière limpide. ;)
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4133
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Siana » lun. mai 07, 2012 11:10 am

La particularité des histoires avec plusieurs personnages principaux, c'est que leur degré d'importance peut varier. En suivant le fil rouge de l'histoire, on suit normalement les personnages principaux, et selon l'intrigue ils peuvent très bien changer en cours de route. Un personnage d'abord secondaire peut prendre de l'importance, et le contraire est également possible. Ça dépend de l'intrigue. Du coup, je ne me base plus que rarement sur l'idée de personnage principal ou secondaire, j'établis plutôt un degré d'importance selon le rapport des personnages avec l'intrigue :
1 > personnage qui influe directement sur l'intrigue ou dont l'intrigue influe sur lui directement (= personnage moteur qui a le rapport le plus étroit avec l’intrigue)
2 > personnage qui influe souvent sur l'intrigue de manière indirecte (ou/et qui subi l'intrigue de manière indirecte)
3 > personnage qui influe occasionnellement sur l'intrigue de manière indirecte (ou/et qui subi l'intrigue de manière indirecte)
4 > personnage qui subi l'intrigue de manière indirecte sans influer sur elle
5 > figurant qui n'a pas forcément de lien avec l'intrigue

Bon, j'ai pondu ça à l'arrache, mais c'est dans l'idée. Et l'intrigue peut amener les personnages à changer de catégorie selon le déroulement de l'histoire.
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 1:01 pm

Selsynn a écrit :je me demande comment on distingue personnage secondaires et personnages principaux, notamment dans les romans avec pleins de personnages.
Je m'aperçois que je n'ai vraiment pas répondu à ta question, finalement.
Donc.
Imaginons un récit tellement long qu'il y coexiste plusieurs récits. Pour comprendre leur structure, je pense qu'on peut considérer chaque récit de manière indépendante.

Dans le Trône de fer, par exemple. Dans l'histoire de Ned Stark, Jaime Lannister est un personnage secondaire. Cette histoire forme un tout cohérent.
Puis, dans l'histoire de Jaime Lannister, celui-ci devient le personnage principal.
En revanche, Cersei Lannister est un personnage secondaire dans les deux histoires. Elle a son but propre, ses moyens d'y parvenir et les personnages principaux de chaque histoire (Ned puis Jaime) sont "révélés" par contraste avec elle.
(mais ça commence à faire longtemps que j'ai lu le trône de fer... :? )
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Celia
C'est le grand retour d'une merveilleuse grenouille
Messages : 4062
Inscription : dim. mai 25, 2008 5:26 pm
Rang special : Aime le sang et les câlins
Localisation : A l'Est
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Celia » lun. mai 07, 2012 1:10 pm

Beorn a écrit : Dans le Trône de fer, par exemple. Dans l'histoire de Ned Stark, Jaime Lannister est un personnage secondaire. Cette histoire forme un tout cohérent.
Puis, dans l'histoire de Jaime Lannister, celui-ci devient le personnage principal.
En revanche, Cersei Lannister est un personnage secondaire dans les deux histoires. Elle a son but propre, ses moyens d'y parvenir et les personnages principaux de chaque histoire (Ned puis Jaime) sont "révélés" par contraste avec elle.
(mais ça commence à faire longtemps que j'ai lu le trône de fer... :? )
Ca fait longtemps mais c'est tout à fait ça ^^
Bêta-lectrice
Creep Show en recherche d'éditeur

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 1:12 pm

^^
Merci Célia !
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Avatar de l’utilisateur
Selsynn
Messages : 978
Inscription : mar. août 11, 2009 2:06 pm
Rang special : Batracien
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Selsynn » lun. mai 07, 2012 1:40 pm

Merci à vos trois réponses, cela m'aide à mieux comprendre.
(Je comprends aussi pourquoi je n'arrive pas à vraiment écrire un synopsis correct : ces notions sont beaucoup trop vagues et mal intégrés dans ma tête)

J'aime beaucoup l'explication de Siana, qui a le mérite de m'aider à faire la part des choses entre intrigues et évolution du personnage / faiblesse morale à surmonter.

J'ai l'impression, Beorn, que tu parles toujours d'un personnage principal par intrigue.
Ce qui m'embête, mais je n'arrive pas vraiment à décortiquer pourquoi. Je n'arrive pas à penser à un seul personnage comme principale. (Cette histoire d'adversaire, sûrement : un adversaire devient principal, non, s'il s'oppose au personnage principal ?)
Bref, je suis encore très emmêlée dans cette idée, même si peu à peu cela commence à s'éclairer.

Pour moi, il y a rarement un seul personnage principal, même dans les histoires les plus "basiques" (intrigue la moins complexe)
C'est plus un ensemble de personnage qui créé l'intrigue.

Après un peu de réflexion (et d'avoir mangé un morceau, ça éclaire vachement les idées mine de rien), je me rends compte que c'est exactement ce que tu avais dit dans ton premier message.
Cette histoire de personnage à-coté, et non pas de personnage moins importants. Je vais encore réfléchir sur ce point-ci et continuer de lire les points de vue des autres grenouilles ^^

Je crois aussi que de mon point de vue, j'ai une manie de vouloir mettre une étiquette sur tout, et à vouloir faire rentrer n'importe quel personnage dans une case : principale, secondaire, ou figuratif. Ce qui n'est pas forcément la bonne méthode, car j'ai l'impression que la plupart des personnages ne fait pas partie de ses catégories.

*Ne me tapez pas dessus si j'ai encore dit une grossièreté dans ce post. Je repasserais plus tard quand j'aurais intégré la notion !*
Merci beaucoup pour vos explications ! (même si je n'ai pas lu le trône de fer, vu uniquement le premier épisode, je comprends à peu près de quoi il est question)
Selsynn
Rêveuse invétérée - N'hésitez pas à me relancer si j'ai promis quelque chose
Challenge 1er jet / Nano - Modération

Avatar de l’utilisateur
Eschylle
Chat à deux pattes
Messages : 83
Inscription : lun. févr. 20, 2012 2:11 pm
Rang special : Félin métamorphe
Localisation : Les toits de Pantin en Seine-Saint-Denis
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Eschylle » lun. mai 07, 2012 2:19 pm

Merci, Beorn, d'ouvrir ces sujets passionnants...

Le "side character" qui me vient en tête est Gloucester, dans Le Roi Lear.
Il développe une intrigue secondaire qui est une sorte d'écho à celle de Lear.
Ses enfants se déchirent, l'un le trahit et l'autre lui reste fidèle. Edmond, comme Goneril et Régane, sont très intéressés par le matériel et le pouvoir, quel que soit le chemin pour l'obtenir, quand Cordélia et Edgar sont beaucoup plus dans l'affectif et la sincérité. On est en plein dans la notion morale que défend Truby.
Le personnage principal est Lear, mais on peut lui ajouter, Cordelia, Goneril et Regane.
Edmond, est le personnage secondaire en écho aux deux sœurs Régane et Goneril ;
Edgar est le personnage secondaire de Cordelia (et peut-être aussi de Kent, celui qui reste fidèle à Lear en refusant de cautionner sa folie) ;
Goucester renvoie à Lear. L'un perd la vue et l'autre la raison. Ils ont l'un est l'autre des difficultés à "voir clair"... Et la résolution se fait par la mort d'Edmond (de la main d'Edgar ) et de celles des trois sœurs, celle de Cordelia brisant le cœur de Lear quand il comprend...


Pour Le Seigneur des anneaux, il me semble que Gollum, là encore, est typiquement le personnage secondaire en écho à Frodon. Il répond à une notion morale très importante qui est, si je me souviens bien, exprimée par Gandalf, et qui est, de mémoire : il y a du bon en chacun. Fron est bon... mais il y a aussi du mauvais en lui (c'est ce que dévoile implicitement Gollum et explicitement Frodon à la fin).
Spoiler: montrer
Gollum est le reflet de Frodon. La quête principale du Seigneur des anneaux, il me semble, est la destruction de l'anneau unique, et seul Frodon, un hobbit, peut avoir la ressource morale pour accomplir cette tâche. Gollum est le hobbit qui a cédé à l'anneau, celui pour qui sa vie se confond avec celle de l'anneau. Il est ce que pourrait devenir Frodon s'il cédait à l'anneau. Il est possible de voir la chute de Gollum avec l'anneau, à la toute fin, comme un choix de vie, une prise de conscience de Gollum que sa vie est complètement liée à celle de l'anneau et qu'il est le seul, de ce fait, à pouvoir le détruire. Frodon n'aurait pas pu jeter l'anneau dans son creuset et il l'avoue à la fin de cet épisode.
De fait, Tolkien transforme ce qui aurait pu être un Deus ex machina en un personnage secondaire remarquable et indispensable au récit. Que serait Le Seigneur des anneaux sans Gollum ?
(Je mets en spoiler pour ceux qui n'auraient pas lu Le Seigneur des anneaux...)
Être et rêver, peut-être...

Avatar de l’utilisateur
Tristeplume
Grenoumpf grognon
Messages : 393
Inscription : jeu. juin 05, 2008 8:59 am

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Tristeplume » lun. mai 07, 2012 2:30 pm

Selsynn a écrit :Pour moi, il y a rarement un seul personnage principal, même dans les histoires les plus "basiques" (intrigue la moins complexe)
C'est plus un ensemble de personnage qui créé l'intrigue.
C'est bien sûr un ensemble de personnages qui crée l'intrigue mais il je ne vois pas trop d'exemple où il n'y a pas UN personnage principal (par intrigue on va dire si jamais ont est dans un genre de saga où il y a plusieurs intrigues) qui est celui qui est le plus impliqué dans l'intrigue, qui en est le porteur et totalement impliqué dans le dénouement (il sera je pense dans la très grande majorité des cas celui qui va dénouer la situation).
Cela ne veut pas dire que les autres persos ne sont pas importants, ou moins charismatiques, ou moins indispensables. Pour prendre l'exemple de Star Wars, Luke est clairement le perso principal puisque c'est lui qui colle sa rouste à l'empereur et qui a cette relation privilégiée avec Dark Vador. Sans Leila, sans Han, sans Yoda il aurait échoué mais en définitive c'est bien lui qui dénoue la situation.
— Malach, avez-vous entendu ça ? Je suis, je cite, "drôle, tourmenté, incompris".
— Je ne vois pas en quoi c'est flatteur.
— Mon cher, cela veut dire que je plais aux femmes !
— Décidemment, je ne les comprendrai jamais.

Avatar de l’utilisateur
Beorn
Bond, Alexander Bond
Messages : 10584
Inscription : jeu. août 21, 2008 9:28 am
Rang special : L'avant-dernier des Mohicans
Contact :

Re: J. Truby Le personnage secondaire

Message par Beorn » lun. mai 07, 2012 2:38 pm

Selsynn a écrit :J'ai l'impression, Beorn, que tu parles toujours d'un personnage principal par intrigue.
Ce qui m'embête, mais je n'arrive pas vraiment à décortiquer pourquoi. Je n'arrive pas à penser à un seul personnage comme principale. (Cette histoire d'adversaire, sûrement : un adversaire devient principal, non, s'il s'oppose au personnage principal ?)
Bref, je suis encore très emmêlée dans cette idée, même si peu à peu cela commence à s'éclairer.
Là-dessus, il n'y a pas de vérité absolue.
Mais personnellement, je reste persuadé que dans 99% des cas, une histoire est ratée si elle ne comporte pas un personnage principal relativement bien identifié.
Je peux me tromper, bien sûr, et même si ce n'est pas le cas, il reste toujours le 1% où ce ne sera pas le cas.

Je vais prendre un contre-exemple de ce 1% tel que je le vois.
"Chroniques martiennes", de Ray Bradbury, est un recueil de nouvelles qui raconte l'invasion de mars par la terre, puis la destruction de la terre. Dans chaque nouvelle, il y a un personnage différent avec ses propres problèmes. Pourtant, il se dessine une histoire commune qui progresse au fil des nouvelles.
Pas de but, pas de personnage principal... Et cela fonctionne quand même. Mais c'est aussi grandement dû au style très poétique de l'auteur, je suppose.

Tout de même, je crois que c'est beaucoup plus difficile à réussir.
La plupart du temps, quand il n'y a pas de personnage principal, on aura du mal à saisir les enjeux et à s'intéresser à l'histoire. On n'aura pas de "porte d'entrée" pour s'y glisser.

Ce personnage peut éventuellement être un duo ou un groupe, mais même dans ce cas, en général, l'un des personnages se détache et devient le personnage principal.
Attention, cela n'empêche pas qu'il puisse y avoir une multitude de personnages, certains peuvent être très attachants ou nous tirer des larmes, mais sans pour autant être le "personnage principal". Le SdA comporte une grand nombre de personnages, une grande partie de l'histoire se passe en l'absence de Frodon (parmi certains des moments les plus épiques ou les plus intrigants : la rencontre avec Sylvebarde, l'affrontement verbal Gandalf/Grima, la bataille des champs du Pelennor, etc.), mais Frodon est pourtant, d'un bout à l'autre, le personnage principal du roman.
Tout est construit autour de sa quête, de son problème à résoudre.

Il y a des cas plus complexes, comme celui que j'évoquais avec le Trône de fer ou les séries TV, où il existe plusieurs histoires imbriquées (réunies par des thèmes ou un lieu commun), mais cela fonctionne parce que chacune est construite avec les mêmes mécanismes et qu'elle a le temps de se développer.

EDIT : croisé avec Eschylle et Tristeplume
Site officiel
Bragelonne : Le 7ème Guerrier-Mage / Calame T1
Castelmore : Le jour où... / 14-14 / Un ogre en cavale / Lune rousse
Rageot : Le club des chasseurs de fantômes 1 et 2

Répondre