Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

[visible par les non-inscrits] Ici, on peut poser des questions (techniques ou non) sur l'écriture, les outils qui y sont dédiés et plus largement, sur le monde du livre !

Modérateur : Crazy

Avatar de l’utilisateur
Kam'Ui
Oh, une jeune fille en détresse, se dit Héraclès qui passait par là. Eh, le roi, tu veux que j'sauve ta greluche ?
Messages : 193
Inscription : mar. juin 28, 2011 5:39 pm
Rang special : Upupupupuu
Localisation : Sur le toit de l'atelier fantôme

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Kam'Ui » mer. janv. 23, 2013 12:55 am

Kam'Ui a écrit :Je compte également acquérir un Lavandier, et là je me pose la question : La Dramaturgie ou Construire un récit ? Avec la question qui en découle : les deux ? Sont-ils redondants ou complémentaires ?
J'ai trouvé des éléments de réponse sur http://www.scenario-buzz.com :

- La dernière édition (la 5ème) de La dramaturgie ne contient plus que la partie théorique de l'apprentissage.

La partie pratique est elle traitée dans les deux ouvrages suivants :

- Construire un récit : "ce livre guide le lecteur au cours de chaque étape de l’élaboration d’un scénario: squelette de l’intrigue et rédaction des divers pitches, caractérisation des personnages, scène à scène, traitement et enfin continuité dialoguée (le scénario à proprement parler)." Je pense que le côté scénario est plus mis en avant du fait que ce soit une scénariste qui en parle, mais que (comme pour le Truby d'ailleurs) les éléments présentés sont tout à fait applicable à la fiction littéraire. (corrigez-moi si je me trompe)

- Evaluer un scénario : ouvrage utile pour l'après-premier-jet, donc pour ce qui est de l'évaluation mais aussi de la réécriture. "On y trouve à la fois une méthode d’analyse point par point, avec des pistes pour résoudre un certain nombre de faiblesses narratives caractéristiques, mais aussi des conseils pour considérer sa prose avec un poil de distance".
A voir donc, mais dit comme cela ça a l'air très intéressant aussi.

Donc, apparemment, les trois sont complémentaires, et tous les trois intéressants. Fichtre.

Les trois ouvrages sont disponibles sur la boutique en ligne du clown et l'enfant (les prix sont, respectivement : 34€, 22€ et 8€)
Lord Hamlet, with no hat upon his head.

Pensée du jour :
« La police, par sa nature, est antipathique à toute liberté. » (Alphonse de Chateaubriand, Opinions et discours politiques, 1828)

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Stef- » mer. janv. 23, 2013 12:35 pm

Beorn a écrit :Oh oh ! Moi aussi, ça m'intéresse, merci Stef ! :yata:
Je vous donnerai un retour plus détaillé après que l'engin ait subi quelques mauvais traitements (stabylo, post-it...) ^^

Avatar de l’utilisateur
Koïnsky
Gardien des tulipes roses
Messages : 671
Inscription : mar. juil. 10, 2007 11:59 am
Rang special : x-com defender
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Koïnsky » mer. janv. 23, 2013 3:33 pm

oh, ça m'intéresse aussi, Stef !

Et j'ai craqué, avec toutes ces discussions, j'ai commandé Construire un récit et Evaluer un scénario. Malédiction !
bêta-lecteur ~ auteur (accueil du blog / nouvelles / jeu vidéo)

Kevin
Batracien
Messages : 5
Inscription : ven. janv. 18, 2013 11:32 pm
Rang special : 1

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Kevin » lun. janv. 28, 2013 2:58 pm

Comme j'ai lu les 3 Lavandier (+ Truby + McKee), permettez-moi de mettre mon grain de sel.

A la question "Est-ce que "Construire un récit" et "Evaluer un scénario" sont simplement des parties de la “Dramaturgie” ou est-ce qu’ils abordent des thèmes qui ne sont pas dans “La Dramaturgie”?

Lavandier répond : "Ce sont des applications pratiques de "La dramaturgie". Il est d'ailleurs nécessaire de connaître "La dramaturgie" pour tirer profit de "Construire un récit" et "Evaluer un scénario". Les thèmes sont les mêmes mais je n'ai pas voulu me répéter, écrire deux fois la même chose. Cela n'aurait pas été correct. Il n'y a que les lexiques qui se répètent en partie."

(interview complet sur http://www.dreamago.com/wp-content/uplo ... ne-111.pdf)

Je confirme ce que dit l'auteur. "Construire un récit" est très axé sur la méthodologie (donc à comparer à Truby) alors que "La dramaturgie" est plus général, plus théorique, même s'il contient plein de suggestions utiles pour les auteurs (donc à comparer à McKee). Perso, je pense qu'il vaut mieux avoir lu "La dramaturgie" avant de lire "Construire un récit".

Extrait de la préface de "Construire un récit" (sur http://www.clown-enfant.com/leclown/Con ... reface.htm) :

"Récit dramatique versus récit littéraire

Comme dans La dramaturgie [33], je m'intéresserai ici au récit dramatique et non au récit littéraire. Les exemples sont puisés dans le théâtre, le cinéma, la télévision et la bande dessinée. Mes amis romanciers vont encore me dire qu'une bonne partie des principes proposés ici peuvent très bien s'appliquer à l'écriture de nouvelles ou de romans. C'est probable. Les principes fondamentaux du récit se retrouvent dans tous les arts qui les utilisent. Je pense même qu'on trouve le récit dans la vie, avant même qu'il n'apparaisse dans les mythes et les contes. Mais comme ma culture littéraire est parcellaire, je préfère m'en tenir à la dramaturgie. Libre aux romanciers de s'inspirer des suggestions de cet ouvrage."

A part ça, tout à fait d'accord pour dire que Lavandier est plus pointu sur l'ironie dramatique. En vérité, Truby et McKee sont même très légers sur l'ironie dramatique. Fantômatiques. Même si ce procédé concerne plus le théâtre et le cinéma que la littérature. Quoique... "L'odyssée" est truffé d'ironies dramatiques.

Pour finir, trois astuces :
- si vous voulez acheter l'un des Lavandier, allez sur le site de la maison d'édition, déjà donné sur ce fil. Ca vous coûtera moins cher que sur A... (qui prend sa grosse commission, je suppose) ;
- si vous voulez acheter Truby et que vous comprenez l'anglais, achetez la version originale. L'éditeur français a fait la grosse bêtise de ne pas mettre d'index. Pour un livre de référence, ça la fout mal ;
- même suggestion pour McKee mais, cette fois-ci, c'est à cause de la médiocrité de la traduction et des pubs indécentes de l'éditeur français.

Voilà, bonne lecture. J'envie ceux qui n'ont pas lu ces livres. Ils vont faire un beau voyage !

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Stef- » mer. janv. 30, 2013 9:14 pm

L'Ecriture de scénarios de Jean-Marie Roth parle également de l'ironie dramatique, comme un procédé parmi d'autres afin de capter l'attention du spectateur/lecteur. Mais comme un procédé parmi d'autres, il juge que l'emploi du mystère (en tout cas à l'écran, puisque son ouvrage s'adresse à des scénaristes et non des romanciers), bien utilisé, peut être tout aussi intéressant (ce n'est pas assez développé c'est dommage)

C'est vrai que M. Lavandier a tendance a beaucoup se remettre à l'ironie dramatique, et j'aurais tendance à lui donner raison, ou peut-être, que l'ironie dramatique est sans doute plus facile à manier que le mystère... ?

(Je reviendrai pour le reste, mais en tout cas, ce livre vaut largement le détour, même si on a lu les autres, il y a des pépites sur la construction et le développement des personnages) :)

Avatar de l’utilisateur
Garulfo
Messages : 9893
Inscription : ven. sept. 21, 2007 8:47 pm
Localisation : A la mare subite

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Garulfo » mer. janv. 30, 2013 9:15 pm

Stef- a écrit :L'Ecriture de scénarios de Jean-Marie Roth parle également de l'ironie dramatique, comme un procédé parmi d'autres afin de capter l'attention du spectateur/lecteur. Mais comme un procédé parmi d'autres, il juge que l'emploi du mystère (en tout cas à l'écran, puisque son ouvrage s'adresse à des scénaristes et non des romanciers), bien utilisé, peut être tout aussi intéressant (ce n'est pas assez développé c'est dommage)

C'est vrai que M. Lavandier a tendance a beaucoup se remettre à l'ironie dramatique, et j'aurais tendance à lui donner raison, ou peut-être, que l'ironie dramatique est sans doute plus facile à manier que le mystère... ?

(Je reviendrai pour le reste, mais en tout cas, ce livre vaut largement le détour, même si on a lu les autres, il y a des pépites sur la construction et le développement des personnages) :)
Je note, merci beaucoup Stef !
"Hâte-toi, hâte toi de transmettre ta part de merveilleux, de rébellion, de bienfaisance. "
René Char

Avatar de l’utilisateur
procrastinator
Messages : 430
Inscription : dim. janv. 29, 2012 11:49 am
Rang special : Super Grenouille n'existe pas
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par procrastinator » mer. janv. 30, 2013 9:25 pm

J'ai lu et apprécié L'écriture de scénarios il y a bien dix ans, comme quoi je n'aurais pas pu choisir un pseudo plus approprié...

Avatar de l’utilisateur
Malka
Messages : 88
Inscription : lun. août 20, 2007 3:29 pm
Rang special : Batracien
Localisation : Pas de Calais
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Malka » jeu. janv. 31, 2013 8:03 pm

L'Ecriture de scénarios de Jean-Marie Roth parle également de l'ironie dramatique, comme un procédé parmi d'autres afin de capter l'attention du spectateur/lecteur. Mais comme un procédé parmi d'autres, il juge que l'emploi du mystère (en tout cas à l'écran, puisque son ouvrage s'adresse à des scénaristes et non des romanciers), bien utilisé, peut être tout aussi intéressant (ce n'est pas assez développé c'est dommage)

C'est vrai que M. Lavandier a tendance a beaucoup se remettre à l'ironie dramatique, et j'aurais tendance à lui donner raison, ou peut-être, que l'ironie dramatique est sans doute plus facile à manier que le mystère... ?

(Je reviendrai pour le reste, mais en tout cas, ce livre vaut largement le détour, même si on a lu les autres, il y a des pépites sur la construction et le développement des personnages)
Noté également.
Merci Stef.

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Stef- » sam. févr. 02, 2013 2:22 pm

Voici un retour plus détaillé sur L'Ecriture de scénarios, de Jean-Marie Roth :)

Ce livre s'adresse au départ à des scénaristes, et est donc orienté quasi exclusivement vers le cinéma, on y parle pas d'écriture (ou presque). Pourtant, je suis content qu'on me l'ait offert, bien que déjà possesseur de La Dramaturgie de Lavandier et de The anatomy of story de John Truby.

Voici comment se décompose L'Ecriture de scénarios:

Passons les points 0 (avant-propos) et 1 (Le scénariste et la dramaturgie), plus de l'ordre du préambule.

On rentre dans le vif du sujet avec les parties suivantes, 2 - La structure du scénario et 3 - Les techniques du scénariste, qui justifient à elles seules l'achat du livre, et peuvent, amha, intéresser tout autant des romanciers que des scénaristes. IL y a une partie 4 pour l'écriture du scénario proprement dit (donc à destination de producteurs/réalisateurs), je n'ai parcouru cette partie que rapidement, mais peut-être il y a t-il des conseils à glaner quand à la rédaction d'un syno... La dernière partie livre un regard sur la place des scénaristes dans le cinéma, plus anecdotique...?

Comme dans beaucoup d'ouvrages techniques, on va retrouver de mêmes notions (c'est rassurant quelque part !), notamment les fameux trois actes, les noeuds dramatiques qui y servent de ponts ou de balises pour relancer l'intrigue, et tout ce qui va avec.
J'y ai trouvé les explications peut-être plus claires, ou plutôt plus facilement transposables/applicables dans ce livre que le Lavandier, bien que ce dernier soit plus exhaustif sur les exemples.

Les notions d'enjeux, de conflits, de nécessités (en gros les moteurs de caractérisation qui permettent via les personnages de faire avancer l'histoire) y sont à mon sens mieux expliqués également dans le livre de M. Roth. Pour une fois, les schémas et dessins qui y figurent ne me semblent pas obscurs ! (peut-être aussi qu'entre-temps ma compréhension s'est un chouilla affinée... :roll: )

Pour ceux qui hésiteraient, ou qui se demandent si ce livre présente un intérêt lorsqu'on possède déjà le Lavandier, la différence (sur ces questions) se situe surtout, de ce que j'ai réussi à suivre, ici : Lavandier à tendance à insister sur l'usage et la force de l'ironie dramatique, alors que pour Roth il s'agit d'un procédé parmi d'autres, et Lavandier situe la place du spectateur/lecteur en terme de compréhension par rapport à l'auteur et aux personnages, et s'appuie beaucoup sur ce point. Si Lavandier aborde les noeuds dramatiques, les exemples, sous-catégories et façon de les mettre en oeuvre sont plus détaillés dans le livre de Roth...

Ce livre va assez loin dans la caractérisation, même s'il ne s'adresse pas à des écrivains, et en cela il y a des points abordés similaires à ceux évoqués par John Truby, et j'imagine dans d'autres livres sur le sujet.

Dans la partie 3, Roth développe sur une quarantaine de pages la façon de construire et camper un personnage, leurs différents types. Il y a de petits listings forts utiles, des schémas afin de replacer les nécessités, obstacles et conflits dans l'intrigue, la notion de socle (sorte de postulat/acquis de départ) et, plus subtil, et plus important pour le développement, d'arche dramatique. On peut lister les qualités/défauts d'un personnage, mais après lorsqu'on range ceux-ci dans une catégorie "immobile" et "mobile", cela devient encore plus intéressant (de mémoire Truby aborde aussi cela, mais j'ai trouvé cette notion plus facile chez Roth)

On retrouve les types de personnages, dont surtout la différence entre un personnage "identifiant" (souvent le cas du héros) et "identifiable" (celui dont on comprend le rôle mais à qui on ne veut pas ressembler etc.), et des catégories en terme d'impact, type protagoniste, antagoniste, contradicteur, adjuvant, mentor...

Jusque là tout va bien ? Après ça devient plus chaud : Roth aborde les personnages par rapport à leurs intrigues, notamment avec la différence, à établir au départ entre les intrigues principales et secondaires. IL y a de supers exemples, c'est de l'or (pour moi qui ai du mal avec ces notions qui ont l'air simples mais sont loin de l'être !) Du même coup des conseils sur la manière de créer/manier les personnages secondaires (il reconnaît que c'est souvent un point difficile, et je confirme, qu'est-ce que j'ai galéré dans la rédaction de mon tome 2 avec ces persos secondaires encombrants !)

Il y a également différents exemples de catégories d'intrigues, d'enjeux, de conflits... Bref c'est exhaustif. J'en suis déjà à ma 2ème lecture, et je me dis qu'il va m'en falloir beaucoup d'autres !

Ce n'est pas mon cas, mais pour ceux d'entre vous qui fonctionnent ainsi, il y a de petits encarts "exercices" pour mettre en application le dernier point évoqué.

Je suis en ce moment en train de remettre à plat le scénario de mon tome 1 en vue des révisions, et je vais m'appuyer surtout sur ce livre (Lavandier et Truby ne seront tout de même pas loin !), qui, à mon niveau de débutant éclairé, m'est apparu comme le plus adapté. :mage:

Bonnes lectures, moi, je vais chercher mon stabylo !

Le lien :
http://www.devenezscenariste.com/livre_presentation

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 8220
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par pingu » sam. févr. 02, 2013 2:30 pm

Merci pour ce retour !

Je vois déjà quelques points à ajouter à mon document sur l'écriture d'un récit...

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Stef- » sam. févr. 02, 2013 4:08 pm

:lect: Comme je suis dedans, voici une différence intéressante entre Anatomy of story et Ecriture de scénario :

John Truby explique ses "7 points clés" de la structure d'une histoire:
1 Faiblesse et besoin, 2 Désir, 3 Adversaire, 4 Plan, 5 Bataille, 6 Révélation et 7 nouvel équilibre

Ce qui correspond bien en effet à ce que l'on retrouve dans une majorité d'histoires, dont le script peut être découpé selon les 3 actes...

Truby insiste bien sur la notion d'adversaire afin de caractériser le héros, pour lui indispensable à l'histoire. Moi je trouve que ça se discute... Il est vrai qu'on peut ramener cette notion d'adversaire (on imagine tout de suite un adversaire principal, est-il indispensable à toute histoire ?) à un concept plus général mais bon...

Roth lui part d'un schéma circulaire, très proche, mais légèrement différent :
Sujet (idée+théorie) - Personnage - Désir / nécessité - problème, obstacle/danger - action (puis retour au sujet)

La notion est alors plus générale et plus vaste que considérer un ou plusieurs adversaires ?

Ce qui me semble plus proche de Lavandier également...

Il apporte également une précision fort intéressante, qui consiste à différencier un personnage "actif" de début de film (ou d'histoire) et un personnage "passif" de début de film.
Le 1er cherche d'emblée à atteindre un objectif, tandis que le second (cas très fréquent), veut simplement qu'on le laisse tranquille, puis un problème intervient (ce qui crée la condition désir/nécessité etc.)

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4132
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Siana » sam. févr. 02, 2013 4:31 pm

En même temps, Truby est très axé sur les personnages, en particulier un "héros" central. Et toutes les techniques sont abordées en fonction du héros. Un héros que Truby ne peut considérer que comme "actif", effectivement. Je pense que Truby ne concerne donc pas tous les genres d'histoires, mais plutôt celles d'actions, où les personnages se démènent du début à la fin.
Cela dit, sa démarche est cohérente et intéressante pour avoir une histoire "organique" où tous les éléments sont construits les uns en fonction des autres.
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
Stef-
Maquettiste d'Ayanar et amateur de papyrus
Messages : 2447
Inscription : ven. janv. 23, 2009 1:52 pm
Rang special : Un jour...
Contact :

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Stef- » sam. févr. 02, 2013 5:27 pm

Attention !

Le personnage dit "passif de début d'histoire" comme le décrit Roth est tout sauf passif, c'est juste qu'un événement/problème etc. survient et le force à réagir (sans quoi il n'y aurait pas d'histoire) Le personnage de Bruce Willis dans Piège de Cristal ne se serait pas levé un matin en se disant tiens je vais mettre en échec une équipe de terroristes dans une tour... C'est juste que ces derniers ont eu la bonne idée de faire leur prise d'otage dans l'immeuble où il se trouvait, et où travaille sa femme... (exemple)

Quand à la démarche organique de l'histoire, la 1ère partie de Anatomy of story sur les prémices et le début de l'histoire sont très intéressants, mais j'ai trouvé ensuite ses concepts sur toutes les interactions entre les éléments de l'histoire difficiles à bien appréhender (c'est déjà difficile d'appliquer correctement des notions simples alors...)

Avatar de l’utilisateur
Siana
Messages : 4132
Inscription : dim. janv. 09, 2011 2:55 pm
Rang special : Grenouille-paranormale
Localisation : 49

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par Siana » sam. févr. 02, 2013 5:50 pm

Oui oui, c'est bien ce que j'entendais aussi. Truby est plus personnage "actif" dans le sens où les personnages mènent l'histoire du début à la fin, alors que de nombreuses autres histoires ont plutôt des héros qui se font mener par l'histoire.

Je n'ai pas encore terminé Truby, mais pour l'instant je saisie plutôt bien son principe "organique". Je pense qu'on pourrait aussi appeler ça "cohérence", sauf qu'ici elle est recherchée entre tous les éléments pour que leurs développements se fassent écho. La partie sur l'univers explique particulièrement bien cet aspect organique, je trouve, enfin c'est grâce à elle que j'ai bien compris le truc.
:steampunk: :stylo:
- Frères d'enchantement, chez RroyzZ éditions (fév. 2019)
- Mères des interdits, challenge 2019

Avatar de l’utilisateur
pingu
Messages : 8220
Inscription : mer. janv. 10, 2007 8:38 pm

Re: Manuels "comment écrire un roman/nouvelle/scénario"

Message par pingu » sam. févr. 02, 2013 6:10 pm

J'ai trouvé ça je ne sais plus où (et ça rejoint l'idée du passif/actif) - dans le SDA, par exemple, c'est ainsi, de même que dans les histoires où le héros se dit, au début, "mais pourquoi moi ?" (= refus/déni de l'aventure d'au moins quelques secondes) :
Le chemin (voyage initiatique) typique du héros :

appel du héros
qu’il commence par refuser
obstacles physiques
puis spirituels
rencontre d’un mentor
succession d’épreuves et de pertes
d’échecs
jusqu’au dénouement final
qui lui permet de s’émanciper, de revenir vers son univers originel transfiguré par son aventure.

Répondre